dimanche 16 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersMars 2018Foi et entreprise : un atout ?

Foi et entreprise : un atout ?

Tout dirigeant chrétien vit une tension entre ses aspirations chrétiennes et les exigences du monde économique. En effet, comment conjuguer la loi de l’entreprise et l’appel du Christ ? Le modèle d’une économie libérale appelle constamment à faire des choix qui sont autant de défis pour celui qui veut orienter sa vie autour des valeurs de l’Évangile. Mais, dans l’entreprise, la foi, loin d’être un handicap, peut être un atout.

 

La mission d’un chef d’entreprise est complexe. Il doit tout d’abord travailler au développement de son activité dans la production de biens ou de services toujours plus performants, dans un environnement concurrentiel. Mais en parallèle à sa finalité économique, l’entreprise est également un espace social où s’écrit une histoire humaine, individuelle et collective. En ce sens, tout dirigeant est responsable du développement humain de ses collaborateurs qui doivent trouver dans l’entreprise un lieu de réalisation et d’épanouissement professionnels.

 

Un défi personnel

Mais le plus grand défi auquel est confronté le dirigeant chrétien est peut-être le défi personnel. Comment vivre chrétiennement son besoin de créativité, son positionnement d’autorité, son désir de reconnaissance, son aspiration à se réaliser dans le cadre professionnel ? Toutes ces aspirations sont légitimes mais peuvent être aussi sources de dérapages ou d’abus lorsque les moyens mis à disposition sont instrumentalisés de manière égocentrique. C’est alors toutes les relations à l’intérieur de l’entreprise qui sont affectées, provoquant dégâts humains et structurels.

 

Un idéal

Diriger une entreprise, c’est toujours se situer à la croisée de plusieurs chemins. Chemin de la réussite économique dans une compétition de plus en plus féroce. Chemin d’encadrement et d’animation d’une équipe de collaborateurs. Chemin de promotion d’une marque ou d’un savoir-faire qui peut passer par une nécessaire médiatisation personnelle.

Celui qui essaie de suivre le chemin du Christ doit toujours veiller à la droiture et à la qualité de ses objectifs. Il doit être également vigilant sur la nature de ce qui est produit et vendu, car il ne peut se mettre indifféremment au service de n’importe quel projet. S’il est constamment confronté à la question éthique dans ses prises de décision, il doit également être sensible à la qualité des relations humaines qu’il essaie de promouvoir à l’intérieur de son entreprise. Tout ceci ne peut se faire sans une référence constante à l’Écriture et, s’il est catholique, à la doctrine sociale de l’Église. Conjuguer efficacité, gratuité et humanité, tel est l’idéal que doit essayer de poursuivre tout dirigeant chrétien. Un bel idéal personnel au service du bien commun dans l’esprit du plus grand commandement.

Hervé Jégou

 

D’après Sœur Marie-Christine Bernard et al., Les cahiers des EDC, Ressorts du dirigeant chrétien, 2007.

(Visited 78 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431