Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 18 février 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilÉgliseMgr Grallet : pour la création d’équipes de laïcs pour célébrer les funérailles

Mgr Grallet : pour la création d’équipes de laïcs pour célébrer les funérailles

Obsèques de Mgr Martin Bogner, vicaire général, en 2015

Le 23 octobre 2015, Mgr Jean-Pierre Grallet adressait aux curés sa lettre mandement intitulée Les prêtres, au service des communautés chrétiennes. Cette lettre évoque la célébration des funérailles et encourage la constitution d’équipes de laïcs. Extraits choisis par Carrefours d’Alsace.

 

La constitution d’une « équipe funérailles » dans chaque communauté de paroisses est unanimement souhaitée. Je demande à chaque curé, afin qu’il se fasse assister et relayer dans ses nombreuses tâches, de veiller à la constitution d’une telle équipe, de veiller aussi à la formation de ses membres et à l’attribution de leurs tâches. Les normes diocésaines concernant les étapes de la vie chrétienne, que j’ai promulguées en juillet 2011, gardent toute leur actualité et méritent d’être rappelées ici.

 

Visage de l’Église

Les communautés de paroisses ont à s’organiser pour répondre dans un délai raisonnable (dans la demi-journée) à tout appel de la famille en deuil ou des Pompes Funèbres. Chaque curé communiquera un numéro de téléphone où quelqu’un sera toujours susceptible de répondre. L’accueil de la famille est un moment lourd d’enjeu qui permet de révéler un trait du visage de l’Église. Pour certaines personnes, les funérailles d’un proche sont l’occasion de reprendre contact avec l’Église. La qualité de l’écoute permettra de tenir compte de la situation de chaque famille et de son lien avec la communauté chrétienne.

 

Il est hautement souhaitable que le prêtre ne soit pas seul à rendre compte de la foi et de l’espérance des chrétiens.

 

Il est hautement souhaitable que le prêtre ne soit pas seul à rendre compte de la foi et de l’espérance des chrétiens. L’équipe pastorale veillera à susciter une « équipe funérailles » qui sera partie prenante depuis l’accueil des familles jusqu’à l’accompagnement du processus de deuil. Il est important que l’équipe soit envoyée en mission, qu’elle reçoive une formation et qu’elle évalue sa pratique.

 

Il arrive régulièrement que des familles demandent une veillée de prière avant la célébration des funérailles (…) Le lieu normal et habituel de la célébration des funérailles chrétiennes doit rester l’église paroissiale, et c’est là seulement qu’il convient de célébrer l’Eucharistie. Des équipes peuvent assurer un service dans les centres funéraires. Les funérailles chrétiennes ne s’inscrivent pas toujours dans le cadre d’une célébration eucharistique. Il est néanmoins essentiel que soit marqué un lien fort avec le mystère pascal. Les proches du défunt seront invités à participer à l’Eucharistie dominicale où seront mentionnés les noms des défunts de la semaine.

 

Le lieu normal et habituel de la célébration des funérailles chrétiennes doit rester l’église paroissiale, et c’est là seulement qu’il convient de célébrer l’Eucharistie.

 

(…) Un diacre ou un laïc formé pourra être appelé à conduire la célébration des funérailles. Les communautés devront être préparées à cette évolution avec respect et discernement (…) L’équipe funérailles a un rôle privilégié à jouer pour accompagner le temps de deuil. On veillera à ne pas laisser la famille seule pour retisser des liens sociaux. Pour jalonner le temps du deuil, on pourra proposer des temps forts comme la messe du 2 novembre, ou une messe anniversaire.

Mgr Jean-Pierre Grallet

 

En France, il y avait 9 crématoriums en 1978 contre 171 en 2014. Selon des statistiques du CSNAF-CREDOC de juin 2007, ce choix de recourir à la crémation est motivé par les raisons suivantes :

  • décharger la famille
  • économiques
  • la peur de la décomposition et du pourrissement du corps
  • supprimer le corps au plus vite

De plus, souvent pour des raisons pratiques et économiques, des familles choisissent des formules de funérailles all inclusive au crématorium.

L’Église continue à accorder sa préférence à l’inhumation des corps car celle-ci témoigne d’une plus grande estime pour les défunts. Toutefois l’incinération n’est pas interdite « à moins qu’elle n’ait été choisie pour des raisons contraires à la doctrine chrétienne ».

(Visited 211 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.