jeudi 25 avril 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersMgr Ravel s’exprime sur sa lettre pastorale

Mgr Ravel s’exprime sur sa lettre pastorale

Passionné par la jeunesse, Mgr Luc Ravel commente sa lettre pastorale.
Interview.

 

 

Orientation pastorale ne veut pas dire qu’on néglige le reste, que tous soit rassurés ! Si tout en maintenant la pastorale du quotidien, nous arrivons à donner un souffle, un axe principal, une attention aux jeunes, alors nous aurons déjà fait beaucoup et nous prendrons le temps pour le faire. L’avenir sera nécessairement du côté des jeunes. Deux convictions m’habitent. D’abord, on ne se donne à fond que par passion et si nous n’avons pas pris conscience de la richesse de ces jeunes, nous baisserons les bras très vite devant une jeunesse qui nous déconcerte. Ensuite, celui du renouveau de l’Église.

 

À l’école de Jean-Baptiste

Le synode, dans l’intuition du fondateur des JMJ, saint Jean-Paul II, s’est recentré sur l’âge de la vie de la jeunesse. Quand on a 14 ans, on ne pense pas comme un jeune de 20 ans. Notre réflexion est recentrée sur ces jeunes qui pour la plupart en Alsace décrochent après la confirmation. J’emploie volontiers cette expression, accrochons le wagon de la jeunesse au train de l’évangile ou ne le laissons pas se décrocher alors que nous avons encore des enfants, des confirmands. Où sont-ils passés l’âge de 16 ans ? Il nous faut intéresser à cet âge extraordinaire de la vie. La grande figure à même d’éclairer cet âge de la vie est Jean le Baptiste, cousin de Jésus.

 

Rien sans les jeunes

Une lettre pastorale s’adresse à tous et à tous les catholiques. La jeunesse est un thème transversal qui touche tout le monde. Tous les jeunes doivent être l’objet de notre intérêt privilégié. Personne ne doit être oublié : qu’ils soient catholiques bien investis ou à des années-lumière de nos préoccupations, qu’ils soient migrants, chômeurs, prisonniers, personnes handicapées.

 

©Adrien Ehrhardt

Les jeunes ne sont pas des adolescents. Les jeunes, on ne fait rien pour eux, sans eux. C’est une règle impérative. On n’accompagne pas un jeune de 20 ans comme on accompagne un enfant de 8 ans. Ne porterons de fruits que les projets qui se feront avec les jeunes ou même sans nous. On aura simplement été là pour leur dire : « Vas- y mon gars, je t’encourage mais c’est ton projet. » Cela est parfois oublié dans notre pédagogie.

 

La jeunesse est un thème transversal qui touche tout le monde. Tous les jeunes doivent être l’objet de notre intérêt privilégié.

 

Les jeunes sont capables de dire : « Je veux être entendu et pas seulement être écouté, je veux être impliqué et relire avec vous ce que nous avons fait ensemble. » C’est l’âge de l’acquisition de l’autonomie. Ce qui est vrai comme réalité humaine soutient aussi la vérité surnaturelle. Et puis l’âge adulte est de la maturé, un âge merveilleux car on peut porter d’autres personnes dans notre chair, notre cœur, nos projets. C’est avec les jeunes et parce qu’on les aime et qu’ils s’intéressent à nous, que nous découvrirons si nos moyens ont été efficaces.

 

Téléchargez la lettre pastorale

 

La lettre pastorale de Mgr Ravel est également disponible dans sa version imprimée dans le hors-série d’Église en Alsace.

(Visited 196 times, 1 visits today)

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE