Contact




m
Connectez avec:
samedi 21 avril 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersLibre pour aimer

Libre pour aimer

À l’initiative de la pastorale des familles, le Père Éric Jacquinet et le docteur Pauline de Vaux ont présenté en mai dernier leur ouvrage « Parcours Libre pour Aimer, Sortir de la pornographie » devant une centaine de personnes à Strasbourg. Autrefois réservée à une presse douteuse et d’obscures salles de cinéma des quartiers « malfamés », la consommation d’images pornographiques s’est répandue comme une trainée de poudre. Ses conséquences sur l’équilibre et le développement intellectuel, moral, affectif et spirituel de la personne sont dévastatrices. La responsabilité des éducateurs est en jeu, il est grand temps de réagir.

Elle n’a jamais été aussi facile d’accès ! De leur « Home sweet home », bien à l’abri de tout regard et en deux ou trois clics, les connectés du monde entier ont accès à la pornographie illimitée. Elle est tapie à la porte des foyers et peut y entrer sans crier gare. Quelle terrible tentation alors, que beaucoup franchisent ! Ce phénomène atteint une ampleur sans précédent et touche absolument tous les milieux et à des âges de plus en plus jeunes. Aujourd’hui un film produit sur deux est un film à caractère pornographique et des études récentes révèlent qu’en 6ème, 70% des garçons et 30% des filles ont déjà vu un film pornographique.

La société occidentale souffre des dérives qu’elle suscite et qu’elle n’arrive pas à maîtriser, en tout cas pour le moment. C’est particulièrement vrai à travers l’Internet, outil génial de divulgation du savoir à la portée de tous qui trouve son revers dramatique dans la diffusion de toutes sortes de perversions dans laquelle s’inscrit la pornographie. La culture de consommation à outrance et du tout-jetable, hyper sexualisée par-dessus le marché où le moindre café, la moindre fragrance font l’objet de publicités pour le moins suggestives, n’arrange pas les choses.

Les familles catholiques sont-elles tentées de penser « pas de ça chez nous » ? Il semblerait que oui. Il est grand temps d’ouvrir les yeux car un grand nombre de prêtres confirment recevoir en confession de plus en plus de personnes confrontées à la pornographie, voire prises au piège d’une addiction, véritable maladie, qui blesse profondément la relation à soi et à l’autre, le lien familial et amical.

La pornographie est un lieu de ténèbres et de désespérance où la personne-objet atteint son paroxysme. « Dans la pornographie, le produit c’est mon frère, ma sœur ! », le Père Éric Jacquinet ne mâche pas ses mots. « C’est un vrai produit addictogène qui avilit tous les protagonistes. » L’acteur, l’actrice dans la très grande majorité des cas, est réduit à l’état de produit de consommation ; celui qui regarde, à l’état de voyeur. « L’Église peut et doit s’engager sur ces sujets-là et accompagner les familles dans ce combat. Le pape François nous invite, nous les prêtres, à prendre sur nous la misère de nos frères. Face à ce ferment de désespérance, soyons des témoins joyeux de l’espérance ! »

Claire de Miscault

« La question de la fragilité affective est d’une grande actualité : une affectivité narcissique, instable et changeante, n’aide pas la personne à gagner en maturité. Il faut dénoncer avec fermeté la grande diffusion de la pornographie et de la commercialisation du corps, favorisée notamment par un mauvais usage d’internet. » Relatio synodi 2015 : § 32

Pour aller plus loin

Parcours Libre pour Aimer, Sortir de la pornographie », Éric Jacquinet et Pauline de Vaux, éditions de l’Emmanuel. librepouraimer.com
Le combat de l’Église contre la pornographie, La Croix, jeudi 18 mai 2017

Avec Caritas

Les familles en situation de précarité ne sont pas différentes des autres familles. Mais la précarité fragilise leur structure et leur fonctionnement. Caritas Alsace les soutient dans leur rôle d’éducation. L’accompagnement à la scolarité permet de soutenir parents et enfants dans leur relation à l’école.

L’organisation de temps parents enfants au sein de la prison de l’Elsau permet de créer ou de consolider les liens familiaux. D’autres actions visent à soutenir la famille en tant que lieu d’épanouissement de chacun de ses membres.

L’accueil familial de vacances permet aux enfants de découvrir d’autres réalités familiales. Les vacances en famille à Air et Vie permettent de resserrer les liens entre les parents et les enfants et d’offrir un temps de repos et d’épanouissement. Au-delà de ces actions, l’attention et le soutien aux familles passent par des gestes quotidiens de la part des bénévoles de Caritas Alsace.

Par exemple, de nombreux lieux d’accueil intègrent un espace de jeux pour les enfants afin que les préoccupations des parents ne deviennent pas celles des enfants. La famille est la première communauté d’amour et de solidarité, elle est au cœur des actions de Caritas Alsace.

Sébastien Paul

(Visited 20 times, 1 visits today)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.