Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 24 septembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersJulie, l’élue de l’Alsace

Julie, l’élue de l’Alsace

© D.R.

Le Conseil National des Enfants de l’ACE est une instance nationale où les délégués régionaux partagent, proposent et votent une résolution nationale. Il est précédé par une campagne électorale. En Alsace, 7 candidats de 11 à 13 ans ont postulé pour représenter la région. Julie Schneider, avec deux voix d’avance, a été élue et s’est rendue à Paris les 25 et 26 février derniers.

 

J’ai failli tomber dans les pommes

Quand j’ai appris que j’avais été élue déléguée pour l’Alsace, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes ! Je représente les clubs d’Alsace et j’ai porté les paroles de mes copains au Conseil National des Enfants à Paris. C’était vraiment trop bien. Je me suis beaucoup amusée et je me suis fait de nouveaux amis. Je l’ai vécu comme une chance parce que c’était mon rêve de servir à quelque chose dans l’ACE. D’ailleurs, j’ai participé à l’écriture de la chanson qui sera liée au nouveau thème d’année.

 

Isabelle, mère de Julie, témoigne

C’est une opportunité pour Julie de rencontrer d’autres enfants et de partager avec eux leurs idées. Elle se sent vraiment déléguée pour l’Alsace. En ACE, on met toujours les enfants au centre de tout. Ils sont impliqués, ils ne sont pas simples « consommateurs », ils sont surtout acteurs. L’ACE est un endroit où les enfants peuvent s’éveiller socialement et religieusement, avec un regard bienveillant. Ils apprennent le « vivre ensemble » sans que cela ressemble à des leçons de morale. Ils s’y sentent bien et y trouvent leur place.

 

TEMOIGNAGES

Les enfants, Église de demain et d’aujourd’hui !

L’ACE permet aux enfants de vivre et de s’imprégner de valeurs évangéliques. Elle leur apprend à prendre des responsabilités et à devenir acteurs dans la cité. Elle permet à des enfants, parfois éloignés des communautés habituelles, de rencontrer le Christ et de développer une relation d’amitié avec lui.

Ce compagnonnage peut les amener à désirer se préparer au sacrement du Baptême ou de l’Eucharistie. Les curés, les membres des Équipes d’Animation Pastorale et les catéchistes s’épuisent parfois à trouver des lieux d’Église où des enfants puissent vivre leur foi après la Première Communion. L’association propose des réflexions et des outils pour cet âge de la vie. Les enfants sont heureux de se retrouver en clubs.

Il est parfois plus difficile de motiver des adultes pour les accompagner. C’est beau de voir des enfants prendre leur place !

Luc Humbert, Délégué Episcopal aux Mouvements et Associations de Fidèles

Les années vécues à l’ACE ont contribué à former en moi une grande ouverture de cœur et d’esprit. Le sens des autres, du partage, de la joie à réaliser des choses ensemble. Le sens aussi de la responsabilité, encouragée par la confiance des cheftaines. Et puis l’ouverture aux enfants d’autres pays. Et aussi, le sentiment de la présence de ce « Jésus qui est parmi nous, comme il nous l’a promis, si nous nous aimons tous ».

Mon passage à l’ACE n’a pas été étranger à mon appel de devenir religieuse-enseignante.

Sr Monique Tinguely

© D.R.

9 ans de club à l’ACE m’ont permis de faire la rencontre de Dieu. Au départ, mon père m’a proposé de devenir responsable du club. J’ai ainsi demandé à mes amis de former une équipe. Du haut de nos 6-8 ans, nous apprenions comment mieux agir pour que chacun se sente à sa place. Par le jeu, le bricolage, la réflexion, nous avons appris à voir le monde avec amour et entraide. Progressivement et tous ensemble, on s’est engagé en club pour la profession de foi et la confirmation.

À 17 ans, n’étant plus en club et ayant eu tous mes sacrements, un manque s’est fait ressentir : celui de n’avoir plus de moyen pour enrichir ma foi. J’ai donc décidé de partir en camp religieux. Ce fut pour moi La rencontre avec Dieu. Grâce à ce camp, j’ai pris confiance en moi, j’ai eu envie de partager mon expérience et ma rencontre avec Dieu.

Léa Scheidweiler

© D.R.

À l’époque, il n’y avait pas beaucoup d’activités pour les enfants ni pour ceux issus du milieu ouvrier. Le mouvement m’a aidée à grandir humainement et spirituellement. Puis je suis devenue responsable et permanente dans les quartiers populaires sur Mulhouse. Il m’arrive de rencontrer les enfants d’hier devenus adultes qui me disent combien l’ACE les a aidés à grandir. Ce mouvement s’ajuste aux réalités du monde. Ses thèmes d’année ouvrent le regard et le cœur.

Il y a une attention à la différence, aux plus petits et au partage de la Parole de Dieu. Merci, j’ai découvert quelque chose du visage de Dieu dans tous ces visages d’enfants, de jeunes, d’adultes qui font vivre le mouvement. J’ai beaucoup donné mais j’ai tout reçu aussi. L’ACE, allez-y, goûtez-y, vous découvrirez un vrai trésor !

Fabienne Nemett, 35 ans dans l’ACE

Si tout au long de ma vie j’ai dû faire un tri dans mes archives, ce trésor, je l’ai toujours conservé. Ce sont mes notes d’aumônier ACE depuis 1976. J’y retrouve ces lignes de novembre 1980 :

Servir les enfants, un choix gratuit dans notre ministère : un club Perlin, cela n’est guère visible ! Une de nos responsabilités de prêtre est d’être les porte-paroles des enfants dans la société, dans l’Église, pour qu’ils puissent y prendre pleinement leur place. Les enfants sont des personnes à part entière. S’arrêter à ce qu’ils font, à ce qu’ils disent, c’est être attentif à toute leur vie et l’aimer pour elle-même. Et aimer leur vie, c’est partager un peu plus leur foi.

Ces mots ont été au cœur de ce que j’ai vécu à l’ACE. Ils restent au cœur de ma vie de prêtre aujourd’hui.

Jean Stahl, prêtre

(Visited 114 times, 1 visits today)

dernier commentaire

  • Et Julie est une excellente représentante régionale de l’ACE à Paris. Je suis fière de l’accueillir au camp passerelle ACE/MRJC en Normandie cet été. Elle saura partager son expérience aux autres jeunes.

    Annick, directrice de camp ACE/MRJC

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.