Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
samedi 20 octobre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilSociétéDroit à un travail digne

Droit à un travail digne

© Véronique Itty

Ce samedi 15 avril, 15 000 jeunes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) se sont retrouvés à Paris pour une réflexion sur le thème : Jeunes privés d’emploi  digne : nous ne sommes rien, soyons tout ! Parmi eux, des Alsaciens.

 

La JOC est un mouvement chrétien de jeunesse et d’éducation populaire fort de 90 années d’existence. Lieu de rencontres et d’échanges, ce mouvement permet à des jeunes âgés de 13 à 30 ans, de cultures et d’origines différentes, d’acquérir des compétences utiles pour leur vie professionnelle et citoyenne en menant des projets qui visent à favoriser l’épanouissement personnel et à souligner la valeur de chacun.

 

Une enquête nationale

Dans ce cadre-là, la JOC a réalisé une grande enquête nationale. Elle fut l’occasion pour les jeunes de s’exprimer sur leur accès à l’autonomie et leur droit à un emploi digne. Si 4% des jeunes interrogés expriment leur fatalisme quant à leur capacité à accéder demain à un emploi digne, 89% des réponses sont plutôt positives, ce qui vient souligner leur optimisme et leur besoin d’agir.

 

Attentes de jeunes Alsaciens

Avant leur départ pour ce rassemblement vécu dans la proximité de la fête de Pâques, les jeunes jocistes se sont exprimés par rapport à leurs attentes. Thanh Van, jociste de Colmar, vivra son premier grand rassemblement. « Je m’attends à faire de belles rencontres, pour parler et faire connaître la JOC à plus de monde afin que nous puissions continuer à faire valoir nos droits. Ce rassemblement national sera pour moi un moment de convivialité tout en parlant, débattant de sujets qui nous touchent. » Quant à Laura, présidente de la Fédération du 68, elle se sent très concernée par ce rassemblement : « J’entends beaucoup de témoignages de jeunes qui galèrent pour trouver un travail ou un stage. Le rassemblement sera l’occasion de s’ouvrir à d’autres jeunes qui ont vécu la même chose. J’espère en apprendre plus sur les freins rencontrés par ces jeunes et pouvoir contribuer à la mise en place de solutions. »

 

Ensemble, on va plus loin

Une quête de sens personnelle et un besoin d’agir collectif, comme le souligne Ilir Selmani, engagé dans la JOC mais également dans diverses autres associations  dont certaines à dimension européenne : « Ce rassemblement, je le vis comme un défi. “Seul on va plus vite mais ensemble, on va plus loin !”, et plus loin, il y a la victoire, la victoire de l’espoir, de l’espérance, de l’engagement et de l’Humanité, des valeurs que j’ai découvertes depuis que je suis en JOC… »

 

Véronique Itty

(Visited 91 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.