Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
samedi 18 août 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilFamille et JeunesLa leçon de l’arbre

La leçon de l’arbre

© Brunor

C’est grâce à un arbre que ma famille a pris racine !

 

À la recherche d’un endroit où bâtir leur future maison, ma mère est un jour, saisie par un coup de cœur. La raison ? Dans un terrain à vendre, un Orme champêtre majestueux, d’au moins 30 mètres de haut, à la silhouette très particulière. Bref, nous nous sommes  installés à cet endroit.

Enfants, cet arbre a été notre incroyable compagnon de jeux. Au fil de notre imagination plutôt débordante, il se transformait en château fort, en redoutable bateau de pirates. Quartier général des enfants du quartier, il fallait montrer patte blanche pour y grimper. Ils sont nombreux à s’y être égratigné les jambes. La vie a suivi son cours et chemin faisant, les enfants sont devenus des adultes.

Quant à ma mère, elle veillait comme personne sur son jardin. Mais un jour, ce fut le tremblement de terre : « Les résultats ne sont pas bons » nous dit ma mère, à la lecture de ses résultats médicaux.

Le sort semblait d’autant plus s’acharner sur notre famille déjà vacillante qu’au même moment, un jardinier vint tirer cette sonnette d’alarme :

Votre arbre est mort ! Dépêchez-vous de l’abattre. À tout moment, il risque de s’écrouler sur votre maison.

Alors que ma mère, courageusement, s’apprêtait à livrer un rude combat, notre arbre était en train de se transformer en bois de chauffage. Dieu, où es-tu dans cette tempête ? Contre toute attente, une lueur d’espoir nous fut donnée par ce même jardinier :

Écoutez, on n’en revient pas. On pensait abattre un arbre mort mais non, sous ses branches mortes, il est toujours bien vivant.

Certains n’y ont vu qu’un hasard. Ma mère a osé y voir la présence de Dieu qui la consolait ainsi dans cette situation difficile, lui disant :

Confiance, n’aie pas peur. Tu traverseras cette épreuve.

Par la suite, ma mère s’est bien rétablie et a encore vécu de nombreuses années. Pour la petite histoire, les Ormes centenaires se font rares aujourd’hui car ils sont victimes d’un champignon. Mais notre Orme se porte toujours comme un charme.

 

Isabelle Dumont

(Visited 92 times, 1 visits today)

Etiquettes

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.