Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mercredi 12 décembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilFamille et JeunesL’enseignement de la religion au collège et au lycée

L’enseignement de la religion au collège et au lycée

© Aurélie Arnold – SDEC

Le 8 mars 2017, Mgr Jean-Pierre Grallet a promulgué les nouveaux programmes de religion pour les établissements publics du second degré de l’académie de Strasbourg.

 

Particularité de l’AlsaceMoselle, chaque semaine, pendant une heure, l’enseignement de la religion fait partie intégrante du programme scolaire de l’école publique. Une centaine de professeurs de religion catholique dispense ses cours à 21.545 élèves répartis dans 145 collèges et 54 lycées.

Les enseignants sont proposés par les autorités religieuses, agréés par les services académiques et formés par les organismes compétents. Tout professeur de religion s’appuie sur un programme validé par les autorités religieuses.

 

La méthode

L’hétérogénéité des classes d’élèves, les nouvelles réalités ont conduit à l’adaptation de ces programmes d’enseignement. Résultat d’un travail amorcé en 2010-2011, ils ont été expérimentés pendant 2 ans. Les attentes des élèves, des parents et des professeurs de religion ont été prises en compte.

À la rentrée 2017, les professeurs de religion construiront leur enseignement en s’appuyant sur ces nouveaux programmes.

 

Des repères structurants

6 finalités, 15 compétences et 70 trajectoires structurent ces nouveaux programmes :

  • Se construire grâce à des repères ;
  • être outillé pour mieux comprendre le monde et son humanité ;
  • favoriser un vivre ensemble dans le respect de la différence ;
  • s’affirmer dans ses choix et ses différences à la recherche d’un monde plus solidaire

sont les objectifs généraux poursuivis par ces cours, ouverts à tous les élèves quelles que soient leurs convictions et appartenances religieuses.

 

Échange et dialogue

Que peut apporter une religion ? Pourquoi peut-elle être facteur de division ou de conflit ? Ces nouveaux programmes sont nécessaires et importants, ils répondent à une attente et à des besoins. Ils ont été expérimentés par des enseignants.

Beaucoup de chefs d’établissement nous encouragent à poursuivre l’enseignement de la religion car les enseignants en religion, avec leur savoir-faire et savoir- être apportent de l’apaisement. L’enseignement de la religion est de l’ordre des connaissances, de la didactique mais l’élève est aussi invité à entrer en dialogue avec l’enseignant.

 

Christophe Sperissen, directeur du service diocésain de l’enseignement de la religion à l’école

contact@ere-oca.com / 03 88 21 11 86

Échos de Chloé, Jeanne et les autres à propos du cours de religion

C’est la seule heure sans stress pendant la semaine. C’est ma mère qui m’a forcée mais je ne le regrette pas. On a appris à ne pas avoir de la haine, on a appris que les terroristes sont avant tout des victimes qui se font endoctriner. J’ai pu mieux comprendre la religion de ma copine qui est musulmane. J’ai réussi à trouver ma place, je vais plus facilement vers les autres.

26 février 2016, Dettwiller

(Visited 186 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.