jeudi 27 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilCultureL’inconnue du Mont…

L’inconnue du Mont…

© Les films de l’Europe

Le réalisateur et producteur Alsacien, Jean-Luc Nachbauer, a présenté en début d’année son dernier film, L’inconnue du Mont…. Il sera diffusé et vendu sous forme de DVD au Mont Sainte-Odile.

C’est l’histoire d’Alice, une jeune adolescente de 12 ans. En visite au Mont Sainte-Odile, elle  rencontre un guide étonnant qui la mènera dans les endroits les plus secrets de ce lieu. Initialement, la commande ne devait pas dépasser la dizaine de minutes. Mais rapidement, l’aventure s’est étalée, la fiction grappillant peu à peu le genre plus formel du documentaire.

 

Un film pour redonner du sens…

Lorsqu’il évoque les prémices du projet, Jean-Luc Nachbauer parle de « vieux rêve ». Celui de « faire quelque chose sur un lieu mythique » qu’il qualifie de « pépite ». Car aujourd’hui, c’est un million de visiteurs qui se presse chaque année pour venir visiter cet incontournable alsacien. En plus de la vue majestueuse qu’il offre aux touristes, il est possible de s’y restaurer et de déguster la fameuse choucroute du Mont.

© Alexandre Nachbauer

Quant aux Alsaciens, ils viennent s’aérer et profiter des nombreux sentiers de randonnée. Et puis, il y a les autres. Ceux qui sont « en peine, et qui cherchent là-haut une forme de réconfort ». Mais c’est bien à tous que s’adresse ce film : « Chacun fait ce qu’il veut de ce lieu, c’est un peu une montagne sacrée, mais le Mont, c’est aussi autre chose. Ceux qui en repartent doivent ressentir plus que l’impression d’y avoir fait une bonne bouffe », interpelle Jean-Luc Nachbauer. Aussi ce film permet-il de poser un autre regard sur cet endroit.

 

…et rêver un peu

Habitué du genre documentaire, le réalisateur ajoute ici une bonne dose de fiction à ce concentré d’images époustouflantes. Chacun y trouve ainsi son compte, jeunes et moins jeunes, touristes ou habitués. La surprise est de mise grâce à la proximité presque intime qu’offre la découverte des recoins les plus méconnus du Mont. Cette narration sous forme de fable offre ici maintes possibilités, comme celle de donner vie aux statues, d’exhumer de vieilles images de Monseigneur Elchinger ou de faire sortir un drone de la chambre de l’archevêque.

© Les films de l’Europe

Les plans que filme cet aéronef participent d’ailleurs grandement à la poésie de ce court-métrage de 26 minutes, et réveille l’envie de redécouvrir ce haut lieu mythique de l’Alsace. Une idée qui n’échappe pas à Jean-Luc Nachbauer : « Aujourd’hui, je rêve de pouvoir y passer quelques jours, sans me dire que j’ai oublié de charger la batterie de ma caméra. J’aimerais pouvoir être là un matin et voir cette mer de nuage sur la plaine, être en plein soleil alors que les autres, là en bas, sont en train de se réveiller et de s’étirer dans leur lit en se disant qu’il fait gris. » Car comme l’a souligné Patrick Koehler, recteur du Mont, et si « L’inconnue du mont, c’était nous ? », comme pour signifier qu’il appartient à chacun de prendre le temps de s’y arrêter. Et d’admirer.

Bénédicte Bossard

(Visited 130 times, 1 visits today)

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431