vendredi 28 février 2020
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersDossier du moisComplémentarité des missions : nous n’exerçons pas le pouvoir mais un service

Complémentarité des missions : nous n’exerçons pas le pouvoir mais un service

Il est celui qui connaît sans doute le mieux la manière dont fonctionne prêtres et laïcs. Ordonné prêtre il y a 25 ans et vicaire général depuis 2015, le père Jean-Luc Liénard veille à faire travailler ensemble les quelque 500 prêtres et 250 coopérateurs du diocèse de Strasbourg. Rencontre avec un homme qui a confiance dans l’action de l’Esprit Saint.

François-Nicolas d’Alincourt : Au cours de vos différents ministères, à l’enseignement catholique, en paroisse ou actuellement comme vicaire général, qu’avez-vous pu observer de cette complémentarité entre prêtres et laïcs ?

Jean Luc Liénard : Comme me l’a dit Mgr Brand, ancien archevêque de Strasbourg : « L’Église est structurée par le ministère apostolique » Comme aumônier de l’enseignement catholique ou comme curé de paroisse à Sélestat, j’ai toujours veillé à les faire travailler ensemble. Il n’y a pas de concurrence entre nous. Nous sommes tous au service de cette mission commune. Nous n’exerçons pas un pouvoir mais un service. Il faut toujours le rappeler. »

F.N.A. : Entre ceux qui affirment que les laïcs ne sont pas assez présents dans les organes de décision ou au contraire les autres qui prétendent que les prêtres ont laissé trop de responsabilités aux laïcs, que dites-vous ?

J.L.L. : Depuis le concile Vatican II, le prêtre est un peu « coincé » entre l’évêque et les laïcs. La crise de l’Église doit nous obliger à repenser la place du prêtre. Qu’est ce qu’un prêtre de Jésus-Christ après Vatican II ? Le pape François devrait d’avantage nous éclairer sur ce point. Et puis, entre un prêtre « manager » et un prêtre spirituel, comment se situe-t-il ? Certains fidèles attendent sans doute beaucoup trop de de lui. Je crois que c’est d’abord l’homme de la sainteté et non l’homme du sacré et sa mission première est d’annoncer l’Évangile.

F.N.A. : Quelles sont les clés d’une bonne entente entre prêtres et laïcs ?

J.L.L. : La fraternité car ils sont baptisés et fondent cette fraternité. Puis, l’écoute commune de la parole de Dieu, l’estime mutuelle et enfin la confiance dans l’Esprit Saint. 

F.N.A. : Et dans 20 ans ?

J.L.L. : Je ne me projette pas aussi loin car je vois que dans les trois ans à venir, nous aurons une centaine de prêtre en activité en moins dans le diocèse…. Mais je suis confiant car, comme dans les premiers siècles où l’apôtre Paul a su s’entourer de laïcs pour l’aider dans sa mission, les futurs prêtres trouveront, eux aussi, les ressources nécessaires pour accomplir la leur. N’oublions jamais qu’on est prêtre de Jésus-Christ pour le peuple de Dieu.

(Visited 312 times, 1 visits today)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook289
Facebook
Twitter2k
Visit Us
Follow Me
YouTube391
YouTube
Pinterest422
Instagram431