jeudi 12 décembre 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersDécembre 2019Être père, une sacrée responsabilité

Être père, une sacrée responsabilité

Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s’appelle Bethléem, parce qu’il était de la maison et de la lignée de David – afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée qui était enceinte

(Lc 2,4).

Adrien Wendling est l’heureux papa d’une petite fille née en 2018.

Côté éducation, ça me paraît facile : un cadre cohérent et ferme, basé sur un amour inconditionnel et infini dans le temps. On rajoute les bonnes habitudes, puisées dans mon expérience d’animation et d’encadrement des ados : le cadre, la répétition, l’explication, la cohérence de l’équipe éducative, l’exemple et puis ça roule tout seul. [C’est là où les parents d’enfants plus vieux diront « attends un peu quelques années et tu verras », ce à quoi je réponds « avec plaisir ! »]

Être père, un devoir ?

Ce qui peut aussi paraître flippant, c’est de se rendre compte qu’on est responsable d’une petite crevette qui sans notre attention meurt… Heureusement qu’on est à deux, enfin à trois du coup. Ensuite être papa de quelqu’un né en 2018, ça veut dire qu’on est papa de quelqu’un qui fêtera peut-être ses 80 bougies en 2098. En cette fin de siècle, on annonce jusqu’à +7°C de réchauffement en moyenne… Alors même si à son baptême, mon enfant reçoit foi, charité et espérance…. c’est pas fun comme avenir et donc il est de mon devoir de père de limiter mon impact sur son futur.

Rendre le monde de mon enfant meilleur

Donc ça me pousse, non pas à être exemplaire, mais à essayer de devenir meilleur. Alors pour moi, il n’y a plus d’excuses pour diminuer mon impact sur la Création. La part du colibri, c’est quand même une part. Plus tard, je veux pouvoir regarder ma fille dans les yeux et pouvoir dire « j’ai essayé ». Alors j’essaye d’utiliser le vélo, mon moyen de transport, le plus souvent possible. Habitant en milieu rural, c’est dur. Mais bon, en pédalant sous la pluie ou dans une montée raide, ce que je ne fais pas pour ma ligne, j’ose croire que ça rend le monde de mon enfant meilleur, ça aide et ça fait sens.

L’avion ça c’est facile. Je suis allé deux fois en Asie par le rail, donc oui c’est possible. Et en plus ça offre la possibilité de contempler les beautés de la Création et de voir les horreurs qu’on lui fait subir. Prendre quelques jours en plus pour voyager ou voyager moins loin, je peux faire ça pour mon enfant. Et ensuite, un truc très difficile : se battre contre l’entourage qui veut couvrir bébé d’une montagne de jouets plastiques et de vêtements ! Alors que récupérer et emprunter est si facile. Mais là encore, il faut tenir bon parce qu’en ce moment on n’emprunte pas la terre à nos enfants, on la leur vole. Donc certes, pour moi, être papa c’est de la responsabilité en plus, mais pas qu’envers ma fille.

Adrien Wendling

(Visited 13 times, 1 visits today)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook289
Facebook
Twitter2k
Visit Us
YouTube391
YouTube
Pinterest422
Pinterest
Instagram431