jeudi 12 décembre 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilFamille et JeunesDes paroisses pionnières dans l’Evangélisation.

Des paroisses pionnières dans l’Evangélisation.

Devenir disciples-missionnaires n’est pas chose facile. En Alsace, des paroisses accompagnent à l’évangélisation, de quoi donner un coup de pouce aux disciples-missionnaires

Paroissiens formés à l’Évangélisation

Du côté de Sélestat, les 15 et 26 mars 2019, deux soirées de formation, ont été proposées aux paroissiens de la zone pastorale. Une centaine de personnes a répondu présent à l’invitation. Les intervenants étaient Philippe Link, curé à Chatenois, et Myriam Odeau, coopératrice pastorale au service diocésain des Formations. Leur intervention, d’une durée de 45 minutes et interactive, était centrée autour des sujets Une Église en sortie d’une part et Des témoins audacieux d’autre part. Beaucoup se rassemblent entre voisins autour de soirées Thermomix ou Tupperware, pourquoi ne pas avoir l’audace de se réunir pour parler de sa foi ont insisté les intervenants. Ensuite, les participants ont prolongé la réflexion dans de petits groupes. Entre les deux soirées, les participants sont repartis avec un « devoir », celui de repérer ensemble les freins, les peurs à l’évangélisation. Qu’en ont pensé les participants ? Pour Sylvie, « cela a permis de créer plus de fraternité entre nous ». Claire Bauer, coopératrice pastorale, ajoute : « Nous les chrétiens, on est timide pour parler de notre foi. On manque d’aplomb. Participer à cette soirée, cela m’a permis de faire un pas de plus. » Animatrice de zone, Anne Fuchs précise « Un prêtre et une laïque qui prennent ensemble la parole, c’est un signe fort. Cela montre que l’évangélisation est l’affaire de tous ». Le mot débordement a aussi marqué les cœurs et les esprits : « J’ai retenu que l’évangélisation se fait par débordement. C’est dans la mesure où on est rempli de l’amour du Christ qu’on  peut ensuite le communiquer à d’autres. Se ressourcer, rester accroché à la Source sont des attitudes fondamentales » insistent en chœur Sylvie et Anne. 

KT Village

Le KT Village, c’est un temps de rencontre, en groupe de huit à dix personnes, dans des maisons du village, avant la messe. Cette opération s’est déroulée avec succès à Bischoffsheim, à Griesheim, à Rosenwiller. « Cette année, on fermera la boucle le dimanche 26 avril 2020 avec Rosheim » précise le Raoul Péralta, curé à l’origine de cette initiative. Avant le jour du KT Village, il y a un an de préparation. Au départ, les forces vives de la paroisse sont réunies. Vient ensuite, la préparation du plan d’action. Et le temps du porte à porte : après une célébration, des personnes sont envoyées en mission, celle de trouver entre 60 et 90 familles d’accueil par du porte-à-porte. Le rôle de ces familles d’accueil ? « C’est d’accueillir, non pour manger ou dormir, mais pour faire connaissance » complète le père Raoul Péralta. Ces temps de porte-à-porte réservent des surprises : « La belle surprise, c’est que 60% des familles qui acceptent d’être familles d’accueils sont des personnes éloignées de l’église » se réjouit le père Raoul. Ultime étape, le jour du KT Village. Des personnes viennent à l’église à 8h30 à l’église de Rosheim. Après un petit temps d’explication et une petite prière, chacun rejoint les familles d’accueil. Elles ouvrent les portes de leur maison pour une rencontre. Ensuite à 11h, tout le monde se retrouve à l’église pour une messe, unique à toute la communauté de paroisses. Vers midi, le KT Village se termine avec un verre de l’amitié et un goûter.

Isabelle Dumont

(Visited 66 times, 1 visits today)

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook289
Facebook
Twitter2k
Visit Us
YouTube391
YouTube
Pinterest422
Pinterest
Instagram431