mardi 12 novembre 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilParole LibreBillets de Mgr Ravel (français)Mgr Ravel : le Grand Séminaire et les femmes

Mgr Ravel : le Grand Séminaire et les femmes

Comme chaque mois, retrouvez la parole libre de Mgr Ravel.

Verbatim d’un entretien avec une cousine à qui je posais la question : que penses-tu de nos grands séminaires ?

« Il n’y a pas de parité dans les séminaires. Mais Marie est présente à 100%.

Chaque séminariste devrait avoir une marraine avec qui il aurait un partage et un retour. Quelle vision féminine du monde pour un jeune homme délaissé par des compagnes dès qu’il annonce son entrée au séminaire ?

Ainsi, ne pas mettre de côté la gente féminine, et vivre un rapport plus concret que le « je prie pour toutes les femmes ». Il faudrait une femme « correcte » mais pas nécessairement trop vieille : ni retraitée ni religieuse. »

Je ne retranche ni n’ajoute à ses propos. Si je les rapporte, saisis au vol, c’est qu’ils peuvent nous être utiles dans la refonte de nos formations sacerdotales. La réflexion conduite par nos évêques et nos responsables ne peut pas faire l’impasse sur ce que pensent et croient les fidèles. Or la place de la femme dans l’Église est présente dans beaucoup d’esprits très croyants.

Assurément, sur cette question, certains traînent encore dans le mythe moderne de la « parité » de partout, sauf pour les couples, bien entendu. On les a persuadés que la seule façon de vivre l’égalité (valeur profondément chrétienne) était l’uniformité. Pour le dire en termes philosophiques, l’idée d’équivalence dans les fonctions a remplacé la pensée d’égalité dans la dignité. Tout le monde doit pouvoir faire la même chose et de la même façon. Quand je vois toutes les diversités introduites par nos natures différentes et nos trajectoires diverses, je leur souhaite bon courage. La justice n’est pas dans l’illusion mais dans un travail concret et commun en vue d’une considération égale, d’un respect identique pour chaque personne humaine. Le respect ne tient pas à des salamalecs ironiques mais à des attitudes qui permettent à l’autre de déployer tout ce qu’il est, avec son histoire et ses dons. « Personne, deviens ce que tu es ! ». Voilà notre formule de l’égalité.

La résorption de nos différences n’est donc pas notre but, surtout si celles-ci sont voulues par Dieu. A partir de là, on peut vraiment poser avec sérénité la question des femmes dans l’Église.

Par exemple, à leur place dans ce qui est la matrice de nos prêtres, le grand séminaire. Celui-ci est la forge d’où sortiront ceux qui mettront toute leur vie de prêtre pour devenir prêtres. Prions pour qu’ils le soient au jour de leur mort.

Ma cousine ajoutait sur le même sujet : « Mise en place d’un service obligatoire où tu pars à l’autre bout du monde : les séminaristes partiraient à deux ou trois, juste avec une ceinture à la taille ; ils seraient accueillis dans les familles selon les Écritures. Si Jésus en parle, c’est encore valable pour aujourd’hui. Pourquoi ne le font-ils pas ? »

Mais ceci est une autre question…

+ Luc Ravel, archevêque de Strasbourg

 

 

 

(Visited 279 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

dernier commentaire

  • CHER LUC
    JE TE SOUHAITE UNE BONNE FETE en ce jour particulier ET TE PRIE DE BIEN VOULOIR ACCEPTER MES EXCUSES DE LE FAIRE AUSSI TARDIVEMENT
    Je suis avec toi de tout coeur
    courage le fardeau est désormais plus léger
    Ton équipe de prêtres est formidable les offices des heures sont magnifiques et leurs homélies sublimes tout en simplicité et douceur ça me touche terriblement
    Bravo et merci aussi à tous ceux qui s’occupent au quotidien et avec tant d’amour de notre si magnifique cathédrale
    La fresque murale est superbe, excellent choix

    CHER LUC, Chers confrères et consoeurs
    J’adresse aussi toutes mes amitiés à François et Benoît
    QUE LA PAIX DU SEIGNEUR SOIT AVEC NOUS ET AVEC NOTRE ESPRIT COMMUN
    AMEN

    Que l’ensemble de vos voeux bien ordonnés à l’avènement du Bien commun universel soient exaucés pour l’éternité

    Vous pouvez passez ce message à vos voisins

    Prix a payer : croire en conscience l’allégation selon laquelle 

    Jésus = le chemin, la vérité, la vie

    Conformément à la tradition judéochrétienne catholique orthodoxe

    Homme juste = Personne/Ange sexué(e) de sexe soit mâle soit femelle

    Couple juste = binôme d’Hommes/Personnes justes de sexe justement opposé

    Mariage juste = Vie quotidienne d’un Couple juste pour l’éternité

    Amen
    Désolé c’est un peu décousu
    A bientôt

    A+

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook289
Facebook
Twitter2k
Visit Us
YouTube391
YouTube
Pinterest422
Pinterest
Instagram431