mardi 17 septembre 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersDossier du moisÉcole catholique en Alsace : proposer la foi

École catholique en Alsace : proposer la foi

L’école catholique est à l’image de notre société. Elle brasse des catholiques, des croyants autrement, des non-croyants, des indifférents.

Elle se veut une école qui met en œuvre une véritable « formation intégrale de la personne ».

C’est dans ce cadre que nous pouvons comprendre que nos écoles ne veulent pas seulement former des cerveaux, mais d’abord des personnes qu’elle veut mener à leur plein épanouissement.

Pour les croyants, cet épanouissement passe aussi par la rencontre avec le Christ.

La foi par capillarité

Pour bien comprendre l’Enseignement catholique, il faut admettre que c’est l’école qui est catholique, et non pas tous ses membres.

Elle est une cellule d’Église, composée de ceux qui portent en eux la foi au Christ ressuscité qui nous fait vivre.

Autour du chef d’établissement, à qui il « revient de veiller à ce que la foi catholique soit proposée à tous et à ce que les chrétiens de la communauté éducative, enfants, jeunes ou adultes, puissent partager leur foi, la célébrer et l’annoncer » (Art. 32, Statut de l’Enseignement catholique, Juin 2013), ceux qui sont catholiques sont invités à transmettre la foi par capillarité.

C’est d’abord par l’exemple des croyants que le Christ est donné à voir. D’où l’importance d’un juste positionnement et d’une juste posture au sein de nos établissements.

La manière dont nous accueillons les familles et les accompagnons tout au long de la scolarité de leurs enfants, la manière d’être de ceux qui se disent chrétiens au sein des communautés éducatives, notre manière d’agir dans les différents conseils (y compris les conseils de discipline), tout cela doit dire notre foi.

L’enseignement religieux

Dispensé à tous nos élèves, bien distinct de la pastorale et de la catéchèse, il veut permettre de mieux comprendre la dimension religieuse qui habite chaque homme.

Son but premier n’est pas de transmettre la foi, mais de donner les clés de compréhension de cette foi que proclament ceux qui sont chrétiens.

Les activités pastorales et la catéchèse, proposées aux volontaires, sont davantage les lieux de la transmission de la foi :

  • les activités pastorales par l’exemple (campagne de solidarité, pèlerinage à Lourdes au service des malades pour des élèves de sections Soins et service à la personne, Taizé) ;
  • la catéchèse par l’exposé de la foi chrétienne et la préparation possible des sacrements.

N’oublions pas enfin les moments de célébrations (eucharistique ou pas) proposés tout au long d’une année scolaire.

Former l’être humain

S’il est clair que nous ne pouvons pas imposer Dieu aux hommes, il est tout aussi clair que nous ne devons pas renoncer à en parler, ni renoncer à parler de ce que Dieu propose à tous : une libération de ce qui les empêche de vivre.

L’école est un lieu de participation à l’œuvre de salut du Christ en tant qu’elle ouvre les esprits, forme les intelligences, exerce les jugements, permet de grandir.

Là, nous formons l’humain et nous pouvons faire grandir des saints.

Père Jean-Yves KLING
Adjoint diocésain chargé de la Pastorale DDEC-ALSACE

(Visited 27 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
Twitter2k
Visit Us
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431