samedi 20 juillet 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilLaudato SiLaudato Si : la Création est un sanctuaire

Laudato Si : la Création est un sanctuaire

Un sanctuaire est un lieu associé au divin. Or, « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre » (Gn.1,01). Ainsi, la Création, pour nous chrétiens, doit être considérée comme un sanctuaire, au sens premier du terme.

Toute la nature, en plus de manifester Dieu, est un lieu de sa présence. En toute créature habite son Esprit qui nous appelle à une relation intime avec Lui. Saint Bonaventure l’enseignait déjà au 13ème siècle : « La contemplation est d’autant plus éminente que l’homme (…) sait trouver Dieu dans les créatures extérieures. » Contempler la nature fait prendre conscience de sa richesse, de son infinie diversité et malheureusement, de plus en plus souvent, de sa beauté défigurée : « Quand quelqu’un n’apprend pas à sarrêter pour observer et pour évaluer ce qui est beau, il n’est pas étonnant que tout devienne pour lui objet d’usage et d’abus sans scrupule. » (LS 215)

 

De la contemplation à la prière

Notre maison commune est un lieu qui « respire » Dieu, qui nous amène à entrer en relation avec Lui et à nous sentir créature de Dieu immergée dans la Création, comme le dit Paul Ricoeur : « J’explore ma propre sacralité en déchiffrant celle du monde. » Le pape va dans le même sens : « (La) contemplation de la création nous permet de découvrir à travers chaque chose un enseignement que Dieu veut nous transmettre, parce que pour le croyant contempler la création c’est aussi écouter un message, entendre une voix paradoxale et silencieuse. » (LS 85)

 

De la contemplation à la sauvegarde

En gestion de l’environnement, un sanctuaire est devenu, par extension, un espace bénéficiant d’un ensemble de mesures assurant sa protection. Aussi les chrétiens se doivent-il de protéger et de sauvegarder la Création, en tant que sanctuaire. C’est ce à quoi nous incite avec fermeté le pape François dans l’Encyclique Laudato Si : « Tous, nous pouvons collaborer comme instruments de Dieu pour la sauvegarde de la Création, chacun selon sa culture, son expérience, ses initiatives et ses capacités » (LS 14). Quand on trouve satisfaction dans la nature, « on peut vivre intensément avec peu » (LS 223).

Ce respect de la Création doit se traduire dans nos modes de vie à travers plus de simplicité et de sobriété : « Si nous nous sentons intimement unis à tout ce qui existe, la sobriété et le souci de protection jailliront spontanément. » (LS 11). Et le pape François insiste en disant qu’une « relation saine avec la création » est indispensable pour « la conversion intégrale de la personne » (LS 218). Une relation saine, c’est celle qui tend à ne pas saccager ou défigurer notre maison commune, directement ou indirectement, par les effets que nos modes de consommation induisent ici et dans le monde, plus particulièrement dans les pays pauvres.

Ainsi la Création, lieu de ressourcement spirituel et porte d’entrée pour une relation personnelle avec Dieu, est un sanctuaire dont nous devons prendre soin, car « Dieu prit l’homme et le plaça dans le jardin d’Eden pour le cultiver et pour le garder » (Gn. 2,15).

 

                                                                                   Philippe Girardin et Jacques Muller

 

 

(Visited 9 times, 1 visits today)

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431