samedi 20 juillet 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilParole LibreBillets de Mgr Ravel (français)Mgr Ravel : quelles espérances chrétiennes pour l’Europe ?

Mgr Ravel : quelles espérances chrétiennes pour l’Europe ?

Comme chaque mois, retrouvez la parole libre de Mgr Ravel.

L’Europe restera chrétienne non pas tant par ses racines que par ses fruits. Il ne s’agit plus de débattre sur l’histoire de l’Europe et sur ses racines chrétiennes qui sont à la fois scientifiquement reconnues au regard de l’histoire et volontairement ignorées depuis les années 1980. Après tout, ne pas connaître la source du torrent n’empêche pas de boire à son eau. Ignorer les sources du fleuve n’interdit pas de naviguer en son lit. En revanche, si on ne sait pas où il aboutit, on risque gros. Le bateau Europe non seulement tangue de toutes parts mais il ne sait pas où il va. Or, seuls les marins qui connaissent le cap à suivre évitent au navire de se fracasser sur les récifs.

En peine d’unité, l’Europe est surtout en panne de sens

C’est son grand malheur : elle a atteint les objectifs initiaux, à savoir la paix entre les nations européennes. Et, depuis, elle s’acharne à des objectifs économiques contestés par des crises mondiales, d’une part, et bousculés par des vagues migratoires sans précédent, d’autre part.

S’il est un lieu et un moment pour s’écrier avec effroi « on ne sait pas où on va mais on y va », c’est l’Europe d’aujourd’hui. Du coup, désormais concentrées sur l’avenir, les Églises chrétiennes peuvent offrir des espérances chrétiennes à l’Europe. Si elles y arrivent, la saveur des fruits rejoindra la sève des racines. L’Europe retrouvera les grandes ferveurs de son origine : l’élan de liberté, le respect de la personne humaine, la transcendance inscrite dans l’univers et les cœurs, la collaboration splendide entre l’homme et le cosmos.

Quelles perspectives chrétiennes pouvons-nous proposer à l’Europe ?

Nos papes ont constamment inscrit l’Europe dans une ligne claire. Citons le pape Pie XII s’adressant au  Congrès d’Europe du 13 juin 1957 : « Vous voulez procurer, par les meilleurs moyens possibles, à l’Europe tant de fois déchirée et ensanglantée, une cohésion durable, qui lui permette de continuer sa mission historique. S’il est vrai que le message chrétien fut pour elle comme le ferment déposé dans la pâte, qui la travaille et en fait lever la masse, il n’est pas moins vrai que ce même message reste, aujourd’hui comme hier, la plus précieuse des valeurs dont elle est dépositaire ; il est capable de garder dans leur intégrité et leur vigueur, avec l’idée et l’exercice des libertés fondamentales de la personne humaine, la fonction des sociétés familiale et nationale, et de garantir, dans une communauté supranationale, le respect des différences culturelles, l’esprit de conciliation et de collaboration avec l’acceptation des sacrifices qu’il comporte et les dévouements qu’il appelle. (…) Les sociétés humaines restent toujours en devenir (…) À chacune, le christianisme apporte un élément de croissance et de stabilité ; surtout il dirige leur marche en avant vers un but bien défini et leur donne l’immuable assurance d’une patrie, qui n’est pas de ce monde et qui seule connaîtra l’union parfaite, parce que procédant de la force et de la lumière de Dieu même. »

C’était il y a soixante ans. Nous n’y changerions pas une ligne…

+ Mgr Luc Ravel,
archevêque de Strasbourg

(Visited 39 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431