dimanche 16 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersMai 2019Racines religieuses de l’Europe

Racines religieuses de l’Europe

Après la Seconde Guerre mondiale, pour construire les conditions d’une paix durable fondée sur la justice et la coopération internationale, voici ce que disait Winston Churchill dans son discours de Zurich le 19 septembre 1946. 

 « Il nous faut recréer la famille européenne en la dotant d’une structure régionale (…), et cette famille pourra alors s’appeler les États-Unis d’Europe. Le premier pas pratique dans cette voie prendra la forme d’un Conseil de l’Europe. Si, au début, tous les États européens ne veulent ou ne peuvent pas adhérer à l’Union européenne, nous devrons néanmoins réunir les pays qui le désirent et le peuvent. »

Fondements et valeurs de cette nouvelle architecture européenne

Que ce soit lors des débats dans l’hémicycle, en réunion de groupes politiques et surtout en commission, les députés négocient, s’expriment, votent, amendent chaque texte législatif qui leur est proposé par la Commission.

Ses domaines de compétence sont répartis de la manière suivante :

  • Compétences « exclusives » de l’Union : concurrence, union douanière, conservation des ressources biologiques, politiques commerciales et monétaires.
  • Compétences « partagées» avec les États : marché intérieur, environnement, transports, énergies, protection des consommateurs et propriété intellectuelle.
  • Compétences « d’appui» : santé, éducation, culture, formation, sport, tourisme, protection civile.

Le droit d’initiative permet également au Parlement de soumettre une proposition législative, facultative, à la Commission. Parmi les lois récemment votées par le Parlement, on peut citer la protection des données personnelles, l’interdiction des plastiques à usage unique, la suppression des frais d’itinérance téléphonique, ou encore l’instauration d’un Erasmus des apprentis.

Quelques chiffres

Avant le Brexit, le Parlement représentait les voix de plus de 500 millions de citoyens, par l’intermédiaire de 751 députés, représentant 28 pays (mandat 2014-2019). Chaque nation est représentée en proportion de sa population. La sortie du Royaume-Uni configurera un Parlement réduit à 705 députés, représentant 27 États.
Les députés sont aidés par quelques 3000 fonctionnaires européens, travaillant sur les 200 000 m2 de bureaux et d’équipements construits à Strasbourg pour abriter les sessions plénières du Parlement.

Annick Sittler, présidente du Mouvement européen Alsace

(Visited 25 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431