dimanche 16 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilÀ la uneÀ la recherche du sens de la vie avec Lytta Basset

À la recherche du sens de la vie avec Lytta Basset

La recherche du sens de la vie suppose une mise en route vers une source intarissable, désaltérante et rafraîchissante. Tel est le message transmis par Lytta Basset, théologienne protestante, lors d’une conférence organisée par La Petite Vigne, centre de formation du diocèse, le 22 mars 2019 au centre culturel d’Éguisheim.

À quoi cela sert de vivre ? Cette question, tout le monde peut se la poser après avoir vécu une épreuve comme un deuil, un divorce : « Pour ma part, explique Lytta Basset, cette question s’est posée à la suite du suicide de notre fils. » Pour la conférencière, rechercher le sens de sa vie diffère de la démarche psychologique. Elle cite l’exemple inspirant de Viktor Frankl, ce psychiatre autrichien rescapé de quatre camps de concentration et fondateur de la logothérapie, une thérapie qui prend en compte la dimension spirituelle de la personne. Ou encore celui de Etty Hillesum, cette jeune femme juive morte dans un camp et qui ne cessait d’aider les autres prisonniers, tout en disant : « Je trouve la vie pleine de sens, oui, pleine de sens malgré tout. »

Se mettre en route

À ceux qui souhaitent partir à la recherche de leur source, c’est-à-dire de ce qui donne sens à leur vie, Lytta Basset donne les conseils suivants : éviter les représentations mortifères de Dieu comme celles d’un Dieu pervers, absurde, indifférent, tout-puissant. Rester en lien avec les autres même si « on peut être tenté de fermer les portes et les fenêtres », ou entendre parfois ces paroles indélicates : « Mais tu as tout pour être heureux ! » Chercher dans la bonne direction, comme le souligne le message de Pâques :

« Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? Il n’est pas ici, il est ressuscité » (Lc 24, 5-6).

De se garder de trop chercher le surnaturel, le miraculeux, le spectaculaire car «  on risque d’oublier le petit filet d’eau qui coule à côté » insiste l’oratrice.

Reconnaître la Source

Pour Lyta Basset, on reconnait la source à ses vertus : elle est bonne à vivre, rafraîchissante, désaltérante, elle met en lien avec son semblable. Elle vient d’ailleurs aussi. Dans cette quête, elle considère que les petits enfants sont de précieux guides, eux qui ont instinctivement le sens de la vie comme il y a un sens de la vue de l’ouie, de l’odorat : « Tu as caché ces choses (relative à Dieu, au divin) aux sages et aux intelligents et tu les as révélé aux tous petits » (Mt 11,25). Elle ajoute :

« En nous, réside une part sage et intelligente et une part toute petite, c’est cette part qui est la plus proche de la source. Après le décès de mon fils, je n’ai jamais été aussi réceptive au domaine de l’invisible. »

C’est aussi par le corps que les personnes peuvent se reconnecter au monde des vivants. « Je pense à cette dame qui avait perdu son fils unique et qui s’était acheté un matériel photographique pour partir prendre des photos en montagne. » conclut celle qui a publié un livre intitulé La Source que je cherche, aux éditions Albin Michel, 2017.

 

Isabelle Dumont

Les conseils de Lytta pour aller vers sa source

  • Avoir une parole vraie.
  • Être cohérent dans ses choix.
  • Refuser le dogmatisme.
  • Être bienveillant envers soi.
  • Être ouvert à l’inattendu.
  • Rechercher la justice.

(Visited 35 times, 1 visits today)

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431