lundi 17 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilLaudato SiLaudato Si : un sentier pieds nus pour « sentir autrement »

Laudato Si : un sentier pieds nus pour « sentir autrement »

La maison d’accueil et de formation Saint-Michel d’Issenheim a fait le choix de s’inscrire dans la démarche que le pape François invite à faire dans Laudato Si. Cela se traduit concrètement par un ensemble de propositions visant à se reconnecter avec la nature, parmi lesquelles un sentier pieds nus.

En ce début de printemps, qui ne ressent pas un grand désir de refaire corps avec la nature, alors que la grisaille s’estompe pour faire place à un soleil et à une douceur retrouvés ? La maison Saint-Michel a rendu cela possible grâce à une série de projets devenus réalité en plein cœur du magnifique parc mis à disposition pour ses hôtes. En partant de Laudato Si, s’est posée la question de savoir comment ce lieu d’accueil pouvait répondre à l’invitation du pape François. L’équipe de réflexion a trouvé intéressant de permettre aux gens de faire des expériences concrètes en lien avec la nature. Un parcours d’observation et de découverte, un refuge labellisé LPO (Ligue pour la protection des oiseaux), un sentier pieds nus et un potager sur sol vivant ont ainsi vu le jour. Le directeur Paulo Barbosa Da Silva, originaire d’Amazonie, est naturellement sensible à la question du lien avec la nature environnante. Ce projet global le touche beaucoup :

Il s’agit d’aider les gens à faire des expériences visuelles et pratiques pour sentir quelque chose à l’intérieur d’eux. Le chemin de l’éco-spiritualité rappelle que le changement écologique ne peut pas se faire sans le spirituel, et inversement.

Une congrégation qui s’engage

La congrégation des sœurs de la Divine Providence s’est engagée entièrement dans ce projet, étant convaincue que la relation à la nature a quelque chose à voir avec la fraternité et avec la responsabilité envers les générations futures. Sœur Estelle, membre de l’équipe et chargée de faire le lien avec la direction générale, rappelle que c’est le seul lieu d’accueil à proposer une telle démarche dans le diocèse. Elle souligne l’importance de l’aspect éducatif des différentes propositions :

Pour réellement intégrer une découverte, il faut que les personnes la comprennent dans leur cœur, leur corps et leur intelligence.

Le sentier pieds nus

Une conviction que partage Anne Cimetière, investie bénévolement dans ce projet global avec son mari : « Faire vivre les choses, expérimenter, peut amener les gens à poser des choix et à s’engager, malgré les inerties économiques, politiques et individuelles. » Elle a ainsi créé et imaginé le sentier à découvrir pieds nus, fait de divers matériaux naturels (rondins, sable, galets, pommes de pin, liège, sciure, paille). S’engager sur ce parcours n’est pas toujours facile.

Les appréhensions du côté des jeunes mais aussi des adultes sont nombreuses par rapport à un contact direct de nos pieds avec la nature. Nous n’avons pas l’habitude de ne pas avoir de barrière entre le sol et notre corps. Il s’agit d’accepter de se laisser surprendre et essayer de nommer les sensations. Et ce que nous percevons avec notre toucher nous permet de dépasser une peur face à cette nature et à nous réapproprier notre environnement.

Un bel exemple qui va dans le sens de la parole du pape François : « Dieu nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner (…). Son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. » Alors, prêts pour la découverte ? On enlève nos chaussures et on y va ?!

Véronique Itty

Pour en savoir plus : acst.michel@orange.fr

(Visited 38 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431