samedi 20 juillet 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersavril 2019L’Église aux côtés des Voyageurs

L’Église aux côtés des Voyageurs

Les liens sont réels entre l’Église catholique et la communauté des Voyageurs, une communauté particulièrement religieuse.

Au sein de la Conférence des Évêques de France, il existe une aumônerie nationale du Voyage. Ses missions sont de coordonner les différentes aumôneries régionales pour favoriser un élan commun mais aussi de veiller à la formation et à l’accompagnement des responsables.

Peu d’athées

Aumônier national, le père Thierry Destremau connaît bien les Voyageurs, un milieu où il y a peu d’athées et où la vie spirituelle est forte et intéressante :

C’est très stimulant d’être avec eux. Ils ont tout de même besoin d’être évangélisés, c’est-à-dire de mieux connaître la parole de Dieu. Avant, ils étaient nombreux à ne pas savoir lire même si cela change aujourd’hui. Actuellement, nous vivons une phase où les Voyageurs catholiques prennent leur foi en charge. 

Dans le diocèse de Strasbourg, des prêtres ont été envoyés en mission auprès des Voyageurs. Attention, on ne devient pas Rachaï (ce qui signifie homme de Dieu) parce qu’on a été nommé par l’évêque mais parce qu’on est accepté par la communauté. Le Rachaï a un ministère d’accueil, d’accompagnement, de proximité et d’écoute. C’est ainsi qu’en septembre 2010, le père Emmanuel Langard-Royal a été envoyé en mission par le vicaire épiscopal référent. Il travaille en étroite collaboration avec Bambolo, Lolo, Bartino et Bombom, des précieux soutiens sur le terrain.

Prier sous un chapiteau

Manouche, Rosino a pour particularité de travailler depuis dix ans comme coopérateur pastoral pour le diocèse de Strasbourg. Soucieux de prendre soin de l’identité catholique des Manouches, dont certains sont parfois tentés par la foi évangélique, Rosino a pris les choses en main :

Avant, je travaillais à l’Appona comme médiateur. Mgr Brand, archevêque de Strasbourg, m’a institué lecteur. Aujourd’hui, je suis le seul coopérateur pastoral de ma communauté. Ce serait bien qu’il y en ait d’autres et même des femmes aussi.

Tous les lundis soir, la communauté Manouche du Bas-Rhin se réunit pour un temps de prière ou une messe. En été, ils prient dans un chapiteau « acheté grâce à une subvention du diocèse » se réjouit Rocou. En hiver, ils se réfugient dans l’église Saint Vincent-de-Paul de la Meinau où Rosino et Rocou participent activement à l’organisation de la célébration. C’était le cas le 11 février dernier. Une cinquante de personnes, dont de nombreux jeunes, étaient présentes pour prier ensemble le chapelet en l’honneur de la Vierge Marie et partager des intentions de prière comme celle « d’avoir de bons Rachaï ». De fait, dans le Bas-Rhin, la communauté attend impatiemment la nomination d’un nouvel aumônier. La soirée de prière était animée par Zaro à l’accordéon, un guitariste et par des jeunes de la communauté. Enfin, Brady a donné ce témoignage : 

Dans le monde du Voyage, on a une vie difficile. Il y a un combat à mener tous les jours. À la fin du mois, on n’a pas toujours de sous. La plus belle prière qu’on peut offrir au Seigneur, c’est de mener une vie droite.

Isabelle Dumont

(Visited 37 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431