mercredi 21 août 2019
Se connecter    /S'inscrire    /

Homélie du 23 février 2019

 




LIRE LES LECTURES DU JOUR

Jésus nous invite à le suivre, à nous mettre à l’écart du vacarme du monde, des nuées de voix et de stimulations, à monter sur la montagne du Thabor et à le contempler face à face.

Au-dessous flotte la brume spirituelle de l’humain, d’un regard horizontal, mesquin, de conversations parfois viciées de superficiel, d’engouement pour des réalités contingentes. L’air d’en bas peut même être contaminé par nos passions (impatience, énervement, envie, malveillance, etc.) et s’exprime en médisance ou mauvais esprit (cf. Jacques 3). L’expression de saint François de Sales, « le bruit fait peu de bien et le bien fait peu de bruit » s’applique exactement à l’air de la vallée et à l’air que l’on respire sur le Thabor. En haut, il se produit une rencontre, un échange de vérité entre les personnes – Jésus, Moïse, Élie – et une conversation de Dieu avec les hommes (« écoutez-le »). Seule la voix du Seigneur est toute pure, fidèle à ses promesses. Sa parole est droite et irréprochable, comme de l’argent passé au feu, affiné sept fois (Cf. Ps 11, 7).

À la fois enthousiaste et intimidé, Pierre n’a rien d’autre à proposer que de retenir cette expérience, de la documenter, en construisant trois demeures, trois temples ; comme s’il voulait saisir et reproduire cet événement. Or, un tel événement ne peut être figé par aucun matériau ni obtenu par aucune astuce ou effort humains. Ce qui reste des grands moments de l’histoire du salut ne sont pas des « tentes », mais les témoignages et fruits spirituels des hommes de Dieu, dont les plus hauts représentants sont les prophètes Moïse et Élie. En eux, la puissance de Dieu est à l’œuvre. Elle couvre les nouveaux serviteurs de sa nuée lumineuse, pour les investir de ses desseins. La Nouvelle Alliance révélée, non pas scellée, en ce jour sur le Thabor sera une extension de l’Ancienne Alliance ; elle est destinée au monde entier. L’ombre des « tentes » est remplacée par le rayonnement de ceux qui agiront sous l’emprise de l’Esprit.

Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Elie doit venir d’abord ? (Mc 9,11).

La réponse de Jésus découvre l’incompétence spirituelle des intellectuels de Dieu : dans leur science des Écritures ils n’ont pas reconnu l’accomplissement en faits et gestes de la parole de Dieu. Mais il serait trop facile de blâmer les « scribes et les pharisiens » (les pauvres !) ; le Seigneur m’invite en effet à lire ma propre conscience à la lumière de l’Écriture, au lieu de faire la morale aux autres, et à y reconnaître la transcendance de ce que je vis à tout moment. Mon vécu s’inscrit, en réalité, dans le plan providentiel de Dieu. Souvent, hélas, cela nous dépasse, et nous nous arrêtons dans les joies, pour en abuser et nous détourner de Dieu, ou dans les peines, pour refuser la croix et critiquer celui qui nous l’annonce et qui nous appelle à la conversion. Dans la joie, comme dans l’épreuve, soyons à l’écoute de Dieu dont le message nous surprendra toujours, autant qu’il nous mène vers la plénitude la plus parfaite.

Seigneur, éclaire-moi de ta lumière de Thabor, pour reconnaître ma misère, pour accepter ma croix et croire en la splendeur de la vie nouvelle que tu promets après les douleurs ; que je puisse témoigner par ma vie de ta grandeur.

Abbé Philippe Link

(Visited 241 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

dernier commentaire

  • Jésus emmena avec Lui 3 disciples choisis par Lui, sur le mont Thabor.

    La transfiguration, la nuée qui les couvre de son ombre et la parole Divine « Celui Ci Est Mon Fils Bien Aimé, Écouter Le », sont 3 manifestations de la Gloire de Dieu, pour tous les disciples « conduits et choisis par Jésus pour entrer dans ce mystère.

    Pierre ( Simon) est le disciple qui a reçu l’inspiration de l’Esprit Saint pour dire qui est Jésus dans la Foi, Jean (Johan) est le don de Dieu qui accompagne la présence de Dieu, Jacques (Jacob) est le pèlerin, le chercheur de Dieu parmi les hommes.

    Mais tous les 3 sont débordés- dépassés-enveloppés par la Théophanie du jour, qui préfigure l’éclat du jour de Pâques.

    Merci Jésus-Christ de nous mener revisiter cet instant si haut, si intime et si lumineux pour notre Foi et de nous ramener ensuite dans la plaine de la vie commune. Il nous faut œuvrer avec l’humanité telle qu’elle est, pour accompagner sa Foi vers l’Esperance dans la Charité que tu donnes en abondance à ceux qui te suivent en tous lieux et en tous temps.

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431