Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilDossiersDossier du moisLes défis de la viticulture en Alsace : est-ce que ça vaut la peine de continuer ?

Les défis de la viticulture en Alsace : est-ce que ça vaut la peine de continuer ?

À la tête d’un domaine viticole familial qui existe depuis cinq générations à Barr, Jean-Daniel Héring estime que, sans être en crise, le secteur connaît des difficultés.

« D’un point de vue économique, la viticulture alsacienne va plutôt bien, mais c’est au prix de beaucoup d’investissements en temps et en argent », explique ce viticulteur passé au bio depuis huit ans.

Sa principale inquiétude ? « La transmission des entreprises, dans un contexte où le vin est de plus en plus stigmatisé par des messages sanitaires parfois brutaux et éloignés des vraies raisons de l’alcoolisme. » Selon lui, pas facile de motiver les jeunes générations pour un travail « où l’on est montré du doigt », qui nécessite autant d’engagement et pour lequel, « si on a le smic, c’est bien ».

L’autre défi, c’est la transition écologique. « Les changements climatiques, avec des vendanges de plus en plus précoces, supposent de s’adapter. » Sur ce plan, Jean-Daniel Héring se montre confiant : « L’Alsace est la région française où il y a le plus de bio dans le domaine du vin. On sent qu’il y a une lame de fond pour accompagner ce mouvement. »

Concrètement, cela signifie l’abandon progressif des pesticides de synthèse au profit de produits naturels, mais aussi davantage de main d’œuvre, pour laquelle il n’est « pas toujours simple de trouver des candidats ».

Enfin, Jean-Daniel Héring, qui voit dans les vins dits « du Nouveau Monde » « une concurrence utile », relève la nécessité pour la viticulture régionale de « travailler sur la diffusion de nos produits à l’étranger ».

Caroline Lehmann (Le Nouveau Messager)

(Visited 9 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.