Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilÉgliseÉdito : cultiver et garder la terre

Édito : cultiver et garder la terre

Chaque mois, retrouvez l’édito de Marc Larchet, directeur du service de communication du diocèse d’Alsace.

Maxime Springinsfeld a 28 ans, il est jeune agriculteur à Durmenach, dans le Sundgau. Il témoigne : 

Est-il encore concevable à notre époque de se lancer dans une aventure où l’on sait à l’avance que l’on sera endetté à vie, tributaire de la météo, détesté de beaucoup de monde et esclave de la politique ? Je pense que oui. Je dis oui parce que c’est ma passion, parce que c’est un choix de vie et parce que nourrir ses voisins est l’une des plus belles choses de la vie. J’ai choisi ce métier très jeune, je ne me suis jamais imaginé faire autre chose, reprendre la ferme de mon père a toujours été une évidence. C’est un rêve de gamin. Force est de reconnaître qu’il n’est pas facile à vivre.

 

Je trouve la parole de Maxime formidable et merveilleusement appropriée pour introduire notre dossier, réalisé avec nos frères protestants du Nouveau Messager, sur les agriculteurs. Formidable par son enthousiasme capable de dépasser les difficultés du quotidien. Formidable par son envie de répondre, dans son acte de création, aux besoins des femmes et des hommes d’aujourd’hui. Formidable par son respect admiratif et porteur de l’engagement de ses parents.

Dans les mots de Maxime sont concentrées les interrogations clés de notre société : comment entretenir notre environnement pour qu’il soit beau, nourrissant et vivant pour les générations à venir, « cultiver et garder la terre » comme le dit la Bible dans Genèse 2, 15 ? Comment permettre une rémunération juste pour ceux qui ne comptent pas leurs heures ? Quels choix faisons-nous pour nous nourrir de manière équilibrée, saine et gustative dans le respect du travail du producteur ? Comment dialoguons-nous avec ceux, sans cesse moins nombreux, qui nous révèlent un pan de la vérité de la vie que nos pratiques urbaines nous ont fait oublier ?

L’avenir de l’agriculture, et surtout des agriculteurs, est un enjeu majeur pour la construction de notre société de demain.

Il est au cœur de l’indispensable transition écologique, appelant à sortir de la dictature du « toujours plus » en termes de production et de consommation. Nous ne pouvons continuer à être des acteurs de destruction de notre bien commun qu’est la terre, prisonniers de la logique du profit pour quelques-uns. Nous sommes appelés à la conversion écologique, comme le pape François ne cesse de le dire depuis la publication de son encyclique Laudato Si en 2015. Chacun d’entre nous est, par les choix qu’il pose en faisant ses courses, en gérant ses déchets, en évoluant dans ses pratiques de transport, un transformateur de la société.

 

Si quelques apprentis sorciers rêvent d’un avenir où l’humanité pourra se nourrir sans matière naturelle, mais uniquement générée par l’alchimie de la synthèse, nous pouvons dire, comme chrétiens, notre attachement à la Création divine, notre responsabilité pour garantir le respect de la terre et de sa beauté.

Beaucoup de nos contemporains aspirent à cultiver un jardin. En ville, l’engouement pour les jardins familiaux ne cesse de s’amplifier. Une exigence est partagée : faire pousser les légumes dans le respect de l’écosystème. Dans le cadre du thème de son prochain congrès national « Agriculture, alimentation, source de santé », les équipes de Chrétiens dans le monde rural (CMR) vont à la rencontre de différentes pratiques agricoles sans pesticides, voire sans engrais. Rassemblés sur la terre du jardinier ou de l’agriculteur, les débats sont animés.

Une réalité émerge : le fonctionnement naturel de notre terre est extraordinaire, dès lors que nous acceptons de la laisser en partie vivre sa vie.

Nous sommes bien au cœur de notre rapport à la Création : observer tout son potentiel et l’accompagner pour qu’elle réponde à nos besoins de vie. Un éternel équilibre à trouver.                                                                                        

  Marc Larchet

(Visited 12 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.