Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 18 février 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier

Homélie du 2 février 2019




LIRE LES LECTURES DU JOUR

La fête que nous célébrons aujourd’hui, dans laquelle s’inscrit celle de la Vie consacrée, porte le beau nom de Présentation. Ce terme, à lui seul, est si riche de sens qu’il peut nous aider à guider notre prière et éclairer notre célébration.

La première notation qui ressort de ce termeest celle d’actualité.Une présentation évoque par définition ce qui est actuel,littéralement : le moment présent.Ce qui est vécu, dit, engagé, accompli maintenant.

Or, c’est bien d’aujourd’hui qu’il s’agit tout d’abord ici.En ce jour, la plénitude des temps est arrivée.Le jour de Dieu est annoncé.Celui, non pas qui a été, dans le passé, ou qui sera, dans l’avenir,mais qui est, dans son éternel présent, est parmi nous.Le Christ Jésus : Il est là. Il demeure avec nous. Il est présent !Il est pour toujours parmi nous : l’Éternel, le Vivant.

Bien chers frères et sœurs, nous tous ici rassemblés, nous nous souvenonsque nous avons la grâce insigne de pouvoir vivrechaque jour de notre vie, comme un aujourd’hui de Dieu.Cet aujourd’hui où la vie éternelle nous est déjà donnée.La vie éternelle, dit admirablement Jésus dans sa prière au Père, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu,et ton envoyé, Jésus-Christ (Jn 17,3).

Vivons donc déjà la joie de cet éternel présent du Seigneurqui nous est donné par l’éternelle présence du Christ à nos côtés.

La deuxième notation contenue dans le terme de présentationest celle d’offrande.L’offrande apportée dans la gratuité.C’est ainsi que nous faisons, comme nous disons, des « présents ».C’est-à-dire des dons apportés sans recherche de contrepartie,comme autant de cadeaux gracieux.Dans une sorte de générosité, sans calcul, par amour,bénévolement, avec le sourire, en libre abandon.Allez apprendre ce que veut dire cette parole, nous dit Jésus :

C’est l’amour que je veux et non les sacrifices !

Nous voici tous invités à retrouver ce sens de l’offrande spontanée,de la gratuité sans arrière-pensée.Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu grâce pour grâce (Jn 1,16).Comment ne pas en faire en retour le « présent »au Dieu de toute grâce ?

La troisième notation contenue dans le terme de présentation est celle de manifestation, de révélation.On était jusque-là inconnu ou absent.Et voilà qu’on est présenté ou que l’on se présente.Quelque chose d’encore caché ou ignoréest ainsi révélé, mis en lumière, manifesté.Il est sûr que lorsque Jésus est présenté dans le Temple,c’est bien de révélation et de manifestation qu’il s’agit.Sous la poussée de l’Esprit, Syméon peut alors proclamer :Mes yeux ont vu ton salutque tu as préparé à la face de tous les peuples,lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël (Lc 2,30-32).

Pour nous aussi, frères et sœurs, la fête de la Présentationest la célébration de cette lumière venue dans le monde (Jn 1,5-7).Nous manifestons, en silence mais clairement,que nous voulons suivre Jésus-Christ.Et qu’au milieu de ce monde nous voulons briller,selon la parole de Paul, comme des foyers de lumièreen lui présentant la parole de vie (Ph 2,15).

La dernière réalité sous-tendue dans ce terme de présentationest celle de Rédemption. Ce n’est peut-être pas la plus évidente, mais c’est la plus éclairanteet la plus importante pour mettre en lumière le sens de cette fête.

Nous savons en effet que nous ne pouvonsassurer par nous-mêmes notre salut.L’homme ne peut acheter son rachat, note le psaume,ni payer à Dieu sa rançon.Il est si coûteux le rachat de son âme (Ps 49,8).Et c’est bien pour cela que le Christ notre Rédempteurest venu en ce monde.Sa présentation aujourd’hui, dans le Temple,à laquelle il se soumet volontairement, par obéissance à la Loi(voulant que tout garçon premier-né soit rachetépar l’offrande d’au moins deux petites colombes),sa présentation donc annonce la grande Rédemption, le rachat du péchéet de son salaire qui est la mort (Rm 6,23)par son sacrifice sur la croix.

Nous voici tous invités, frères et sœurs,à offrir nous aussi nos personnesen hostie vivante, sainte, agréable à Dieu.Et Paul nous précise : c’est là le culte spirituel que vous avez à rendre au Seigneur (Rm 12,1).

Il nous est si bon de savoir que le Seigneur lui-mêmenous invitant à porter notre croix de chaque jour à sa suite (Lc 9,23),nous propose à tous, chrétiens, de participer en quelque sorte,malgré notre faiblesse et notre indignitéà, sa grande œuvre de Rédemption.

Tu ne voulais ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as façonné un corps… Alors j’ai dit : Voici, je viens pour faire, ô Dieu, ta volonté ! (Ps 40, 7-9 ; He 10, 5-7).

Puisque le Père nous accueille, comme Jésus, en cet aujourd’hui,dans sa joie, sa lumière et sa paix,puisse-t-il en retour, nous comblerde cette même paix, de cette même lumière et de cette même joie.

Abbé Philippe Link

(Visited 302 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

dernier commentaire

  • Merci à Philippe pour tes homélies . Celle de ce 2 février est particulièrement significative pour nous religieuses!

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.