Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 18 février 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisLe père Stanislas Mendy, vicaire épiscopal venu d’Afrique

Le père Stanislas Mendy, vicaire épiscopal venu d’Afrique

 

Prêtre Fidei Donum né au Sénégal, Stanislas Mendy est le vicaire épiscopal de la zone pastorale de Mulhouse et le curé de la communauté de paroisses Sel de la Terre à Wittenheim.

L’annonce de sa nomination comme vicaire épiscopal, Stanislas Mendy l’a accueillie « avec crainte et tremblements, mais aussi avec beaucoup d’espérance, après un temps de prière et de face à face avec le Seigneur » indispensable à tout travail de discernement. Le « oui pour l’Église » qu’il a prononcé le jour de son ordination au Sénégal, il continue de le donner chaque jour, au-delà des interrogations et des épreuves.

Parcours original

À Dakar, Stanislas Mendy a grandi au sein de mouvements d’action catholique et comme servant d’autel, dans un pays laïc au point de vue constitutionnel, mais à 90% musulman. « C’est grâce aux bons rapports avec cette communauté musulmane que la petite minorité chrétienne est obligée d’approfondir sa foi pour tenir debout. Pour être sel de la terre et lumière du monde. »

C’est dans ce contexte qu’il devient prêtre, après des études à l’université et une formation au grand séminaire de Dakar. Encouragé par son archevêque, il vient suivre des études dans la faculté de théologie de Strasbourg. En sa qualité de prêtre, il est envoyé en mission pastorale dans la vallée de la Bruche : « J’ai toujours été bien accueilli dans les différentes paroisses que j’ai fréquentées. Les Alsaciens sont d’une grande fidélité : ils vous font vraiment confiance. »

Ce que l’Alsace lui a appris ? « La rigueur dans les horaires et l’organisation », le père Stanislas ne s’en cache pas. Quant à l’Église d’Alsace, il souligne qu’elle « se bat et s’organise pour continuer à annoncer Jésus-Christ dans le monde de ce temps. » À propos des alsaciens, malgré les vicissitudes de l’histoire, il les trouve « assez ouverts. Ici à Mulhouse, nous sommes polonais, roumains, congolais, asiatiques. Le peuple de Dieu ne nous tolère pas seulement mais nous accueille tels que nous sommes au nom de Jésus-Christ. »

La touche africaine et des convictions profondes

Le sourire et l’enthousiasme du père Stanislas parlent pour lui : « c’est la touche africaine !  C’est important d’apporter de la joie dans la mission. Il faut essayer de faire passer le soleil dans ce que nous faisons afin de faire irradier les intelligences et les esprits. »

Riche de cette culture africaine profondément religieuse, le père Stanislas Mendy a à cœur de partager ce trésor spirituel car « être africain, missionnaire en Alsace, c’est accepter le rendez-vous du donner et du recevoir comme le disait Senghor ». Le sujet du partage est essentiel pour le nouveau vicaire épiscopal : « Le diocèse d’Alsace a toujours été très généreux dans les vocations. Cette générosité est toujours là, même si elle est vécue autrement. C’est cette générosité que j’essaye de faire rayonner. »

Véronique Itty

 

Retrouvez le Père Stanislas Mendy dans l’émission Paraboles sur Alsace 20 à partir du 15 février 2019.

(Visited 69 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

dernier commentaire

  • en tant sénégalais aussi je suis fière de cette mission du christ dans toutes les extrémités de la terre

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.