mercredi 24 avril 2019
Se connecter    /S'inscrire    /

Homélie du 26 janvier 2019




LIRE LES LECTURES DU JOUR

Les foules qui cherchaient à toucher Jésus au point qu’il a dû monter dans une barque pour ne pas être écrasé le suivent jusque dans la maison où il se trouve – probablement celle de Pierre qui lui servait de quartier général.

Elles se pressent à la porte, elles se pressent contre lui, « au point qu’il n’était pas possible de manger ». On comprend que la famille – terme à prendre au sens large – s’inquiète de Jésus, qu’elle considère qu’il devrait renvoyer ces gens, ou, pour le moins, ne pas se soumettre à ces débordements. Il a « perdu le sens » de la réalité, il se consacre à son ministère de prédication et de guérison au point de ne plus pouvoir prendre un légitime repas. Ils veulent donc « se saisir » de Jésus, le ramener en sécurité chez les siens.

Mais l’expression trahit que l’attitude intérieure est autre. On ne « se saisit » pas de quelqu’un qu’on prétend libérer… Ses proches veulent garder Jésus dans les limites de leur compréhension de sa personnalité et de sa mission. Ils ne sont pas ouverts à son enseignement.

Seigneur, permet que ta grâce nous surprenne et nous déstabilise, qu’elle nous emmène au-delà de nos compréhensions immédiates pour nous conduire à la pleine connaissance du mystère de ta personne ! Fais que nous soyons inconditionnellement disponibles à tes enseignements, en paroles et actes, de la même manière que tu t’es rendu disponibles aux sollicitations des foules.

Abbé Philippe LINK

(Visited 201 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

dernier commentaire

  • Il faudrait surtout que l’Eglise se mette enfin à écouter, vingt siècles après avoir rabroué les femmes au matin de la Résurrection en les soupçonnant de délire, toutes les femmes qui parlent vraiment sous inspiration de l’Esprit Saint – je ne parle pas des fausses mystiques contemporaines qui ont toujours toute une cour autour d’elles. Comme les hommes d’Eglise ont vite fait de balayer des inspirations féminines dérangeantes pour eux d’un revers de la main, là où il y a pourtant une foi beaucoup plus grande que la leur et la flamme réelle de l’Esprit !

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE