Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mardi 22 janvier 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier

Homélie du 4 janvier 2019



LIRE LES LECTURES DU JOUR

 

Regardons André et son compagnon. L’un et l’autre sont disciples du Baptiste. Ils ont entendu parler du messie dont la venue est imminente. Ils ont entendu Jean quand il désigna Jésus, un jeune galiléen comme eux, disant de lui qu’il est l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde en nous baptisant dans l’Esprit. Ils ont entendu parler de Jésus et ils ont commencé à la suivre, sans avoir pourtant jamais dialogué avec lui. Ils le suivent sans le connaître personnellement.

 

Or voici que Jésus s’arrête, se retourne, leur parle. Ils entrent aujourd’hui dans un dialogue, dans une relation personnelle et profonde avec lui.

Jésus se retourne aujourd’hui, nous regarde et nous demande avec une grande douceur : « Que cherchez-vous ? » (Jn 1,38)

Aujourd’hui nous pouvons simplement dire oui à cette relation, à ce dialogue ; alors notre vie sera ponctuée, sera portée par un dialogue ininterrompu avec Jésus. Un dialogue souvent au-delà des mots. Un dialogue en profondeur, qui nous conduira, comme André et son compagnon, à « demeurer avec Jésus » (Jn 1, 39), à demeurer dans son amour (Jn 15, 9), à demeurer en Lui et Lui en nous (Jn 15, 4).

C’est une étape fondamentale de notre vie quand nous entrons dans une relation personnelle avec Jésus. On peut être très religieux, très pieux, et ne pas avoir encore rencontré Jésus. On peut être très érudit en théologie, et ne pas avoir encore rencontré Jésus.

Le jour de la première rencontre est inoubliable, comme pour André et son compagnon qui se souvinrent parfaitement que cette rencontre eut lieu à quatre heures de l’après-midi ! Comme pour Augustin qui se rappelait du jardin de Milan, ou Paul Claudel qui se souvenait près de quel pilier de la Cathédrale Notre Dame il se laissa rencontrer par le Seigneur le soir du 25 décembre 1886 !

Car cette rencontre est une rencontre qui nous transforme. Nous restons nous-mêmes, mais nous sommes transformés. Simon aujourd’hui reste Simon, mais il devient Pierre, Simon-Pierre (Jn 1, 42). Simon c’est celui qui a seulement entendu parler de Jésus. Pierre c’est Simon quand il se laisse rencontrer par Jésus, qu’il vit de lui, qu’il croit en lui, et reçoit de lui une vocation qui transfigure son existence.

En posant son regard sur nous, sur notre « destin humain », Jésus nous attire dans notre « destin divin ». C’est le ressuscité qui nous regarde, c’est le ressuscité qui s’unit à nous et demeure en nous.

Oui, Jésus pose son regard sur nous et vient s’unir à nous.

Venez et voyez nous dit Jésus aujourd’hui, venez et voyez où je demeure. Je demeure en chacun de vous et par l’Eucharistie je renouvelle en vous ma présence et mon amour.

Abbé Philippe LINK

 

(Visited 233 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.