Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 18 février 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilÀ la uneRCF Alsace : témoin de l’unité des Chrétiens

RCF Alsace : témoin de l’unité des Chrétiens

Véritable radio œcuménique de proximité, RCF Alsace est portée par le diocèse de Strasbourg et l’Union des Églises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL). À l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, qui a lieu du 18 au 25 janvier 2019, Carrefours d’Alsace a rencontré Bernard Guillot, co-directeur protestant de RCF Alsace.

Carrefours d’Alsace : RCF Alsace est-elle véritablement une radio œcuménique ?

Bernard Guillot : C’est, pour ma part, une évidence ! Déjà, son nom même en est le symbole : RCF pour radio chrétienne francophone. Et non catholique comme beaucoup le pensent… Ensuite, son histoire en est le reflet : RCF a été portée à Lyon sur les fonts baptismaux par cinq Églises chrétiennes. Enfin, depuis le lancement de RCF Alsace en décembre 2018, le diocèse de Strasbourg et l’UEPAL se sont engagés dans une collaboration à tous les niveaux. Aussi bien en termes de structure, de soutien, de financement, que de relais dans leurs réseaux de partenaires. Ainsi, le président de l’association est catholique et le vice-président protestant. Nous sommes deux directeurs, un catholique et un protestant. Les émissions produites ne sont pas des juxtapositions de programmes catholiques et protestants, mais avant tout des réalisations en commun ! Alors, oui et sans hésitation, RCF est bien une radio œcuménique !

C.A : Quelles exigences cela pose-t-il ?

B.G : C’est avant tout une exigence, vous avez raison ! Ce serait tellement plus simple de vouloir faire tout seul ! Car, même lorsqu’il s’agit de réalités entre Églises, on peut souvent s’arrêter à ce qui nous différencie. La place du ministère féminin, le rôle du pape, la pratique de la prière… pour ne citer que des sujets sur lesquels protestants et catholiques peuvent avoir des approches diverses. Cela requiert de la part de chacune et de chacun, et de moi-même avant tout, du respect. Tout comme un effort de volonté : être prêt à entrer en dialogue, vouloir tenter de comprendre, essayer de trouver une voie que tous peuvent emprunter. Cela relève effectivement d’une exigence posée comme fondement.

C.A : Et concrètement, comment se vit l’œcuménisme au quotidien au sein de RCF Alsace ?

B.G : Le Christ lui-même nous aide à vivre pleinement cette ouverture. Dans les faits, cela se traduit par l’accueil d’autres expressions de foi : écouter avec bienveillance le témoignage d’une personne dont le parcours de foi est différent du mien, découvrir l’apport d’une pratique spirituelle que je ne connais pas, recevoir la richesse de l’expérience de l’autre. Notre croissance spirituelle est à l’image de notre croissance humaine : pour grandir, il faut passer du lait à la viande comme l’écrivait l’apôtre Paul ! Nous en sommes aux tous premiers commencements dans la route avec RCF, qui sera inaugurée officiellement le 21 janvier. Nous sommes conscients qu’il nous faudra accueillir d’autres convives autour de la table. Pour préparer un repas de fête, les uns avec les autres ! Sur nos itinéraires spirituels, nous avons tous des certitudes. Il est important de les vivre aussi avec celles des autres. C’est avec, et non pas contre, nos différences que nous pouvons avancer.

(Visited 44 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.