Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mardi 22 janvier 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisAccompagnement spirituel : l’importance de la formation

Accompagnement spirituel : l’importance de la formation

La formation à l’accompagnement spirituel proposée par le Centre Porte Haute (CPH) de Mulhouse se déroule pendant deux ans, à raison de quatre week-ends par an.

Préalablement, les candidats à la formation sont reçus par un binôme d’accompagnateurs, pour confirmer leur appel. Un second entretien est réalisé à mi-parcours. Une relecture des deux années de formation permet ensuite à chaque personne d’orienter son engagement dans l’animation de retraites spirituelles ou dans l’accompagnement de parcours de vie.

Acquérir les fondamentaux

Le contenu de la formation alterne des temps de travail en groupe avec des mises en situation, pour découvrir différentes facettes de l’accompagnement spirituel, et des temps d’apports par des formateurs. Des temps personnels de méditation et de prière avec les Écritures sont également proposés.

Au cours de cette formation, nous approfondissons différents thèmes, tels que l’écoute dans la foi, les aspects de la vie chrétienne et de la morale, le combat spirituel, la relation entre psychologie et vie spirituelle, les mouvements intérieurs et le discernement.

Ces deux années permettent d’acquérir un certain nombre de fondamentaux de l’accompagnement, mais aussi de vivre une expérience d’Église en communauté.

Suivi des accompagnateurs

Dans l’année, les accompagnateurs se retrouvent régulièrement en groupes de supervision pour échanger sur leurs accompagnements. Une fois par an, ils sont également invités à Strasbourg pour une journée de formation. Tous les deux ans, les accompagnateurs ignatiens se rencontrent avec des jésuites pour approfondir une des annotations des Exercices de saint Ignace de Loyola.

Dominique Duverger

 

Des clefs pour grandir

Après mon ordination diaconale, j’étais de plus en plus sollicité par des personnes pour les accompagner. Déjà formé à l’écoute, je sentais bien que l’accompagnement spirituel relevait d’une autre nature. C’est pourquoi je me suis inscrit à la formation que propose le CPH de Mulhouse, pour acquérir les éléments théoriques et pratiques dont j’avais besoin. Mes découvertes ont été nombreuses durant cette formation.

Ce parcours donne des clefs pour accompagner au mieux les personnes, mais induit aussi un travail sur soi-même. Accompagner, c’est aider l’autre à sortir de ses lieux de mort pour aller vers la vie sous le regard de Dieu. C’est marcher avec quelqu’un en le laissant libre de choisir son chemin à son rythme. C’est aider l’autre à découvrir l’action de Dieu dans sa propre vie. Mais accompagner, c’est aussi s’engager personnellement et spirituellement dans ce compagnonnage. Il est important pour moi de préparer l’accompagnement. C’est pourquoi je prends toujours un temps de prière avant et après. Une manière pour moi de me laisser guider par l’Esprit Saint, à l’œuvre dans cette rencontre. À travers cette expérience j’ai acquis deux convictions importantes. Chacun a droit à son jardin secret. La seconde est encore plus fondamentale : le combat spirituel fait partie de toute vie chrétienne. En prendre conscience, c’est déjà le début de la victoire sur l’adversaire.

Jean-Marie Schiffli,
diacre

(Visited 35 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.