Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mardi 22 janvier 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisL’accompagnement spirituel des séminaristes

L’accompagnement spirituel des séminaristes

L’accompagnement spirituel des séminaristes s’inscrit dans une certaine singularité, qui n’est pas sans rappeler le récit de la vocation du jeune Samuel (1 Sa 3, 1-20).

La parole du jeune Samuel : “Me voici“, l’indication du prêtre dans le Temple et la réponse pleine de confiance du jeune garçon : “Parle Seigneur, ton serviteur écoute“, sont les éléments majeurs de ce récit biblique, et offrent un fondement sérieux pour l’œuvre de discernement.

Discerner l’appel de Dieu

Trois questions se posent au séminariste qui entend l’appel de Dieu à la prêtrise : Est- ce que je peux ? Est-ce que je veux ? Est-ce que je suis appelé par Dieu et l’Eglise ?

Lorsque le candidat au diaconat et au presbytérat s’avance vers l’évêque pour prononcer les promesses d’engagement, un dialogue s’établit entre le successeur des apôtres et l’ordinand. Celui-ci répond : “Me voici“. Il est possible de situer l’accompagnement spirituel dans ce dialogue entre l’Église et le séminariste.

En effet, le discernement et l’accompagnement se conjuguent dans le dialogue entre un prêtre, formé, expérimenté et envoyé en mission par l’évêque, et le baptisé qui reconnaît avoir été appelé par Dieu à Le servir et à servir ses frères baptisés dans le ministère sacerdotal : “Est-ce que je veux ?”. Il est important de distinguer dans cet accompagnement ce qui relève du « for externe » et du « for interne » pour répondre à la question : « Est-ce que je peux ? »

Parle Seigneur, ton serviteur écoute

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est bien le séminariste qui discerne et non son père spirituel qui est là pour affiner, non seulement l’appel de Dieu dans ce dialogue de foi, mais aussi les aptitudes qui sont requises pour exercer le ministère sacerdotal. Le candidat, au fil des années, en entrant dans une maturité humaine et spirituelle plus grande, discernera la volonté de Dieu et les possibilités concrètes de répondre à l’appel divin : “Est-ce que je suis appelé par Dieu ?

La spécificité de cet accompagnement réside, non seulement dans la croissance du baptisé dans la vie de l’Esprit, mais aussi dans le discernement ecclésial et personnel de la vocation sacerdotale, pour permettre au séminariste d’entrer dans la réalité du disciple-missionnaire et de la configuration au Christ Pasteur.

Enfin ce dialogue de foi et de discernement trouve sa source dans la prière, la méditation et l’écoute de la Parole de Dieu : “Parle Seigneur, ton serviteur écoute“.

                   Abbé Sébastien Philipps, directeur au Grand Séminaire de Strasbourg

 

 

 

(Visited 50 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.