Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mardi 22 janvier 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisÊtre accompagnée pour voir les traces de Dieu dans ma vie

Être accompagnée pour voir les traces de Dieu dans ma vie

Catherine a 51 ans et réside à Brinckheim (68). À plusieurs étapes de sa vie, elle a ressenti le besoin d’être accompagnée spirituellement. Elle nous raconte son parcours.

Baptisée par mes parents à quelques jours, ma foi a grandi dans l’Église catholique qui, après ma famille, m’a offert ma première communauté : ma paroisse.

Dans mon parcours de foi, j’ai découvert la spiritualité ignacienne ; lors de retraites spirituelles, j’ai appris à prier avec l’aide des Exercices reçus de saint Ignace de Loyola. J’ai ainsi appris à relire ma vie, c’est-à-dire à y repérer mes mouvements intérieurs : la joie, la paix, la certitude, la tristesse, la colère, l’inquiétude…J’ai pu fortifier ma conviction que Dieu m’aime infiniment et qu’il me veut heureuse à la place qu’il m’a choisie.

Fraternité

Pour faire les bons choix, j’ai également bénéficié du compagnonnage. Dieu se sert de mes « amis dans le Seigneur », de mes « frères en Christ », pour me parler.

Dans ma Communauté Vie Chrétienne (CVX) locale, la prière nous permet d’accueillir la grâce du Saint-Esprit, puis nous partageons ce qui fait nos vies, le fruit de nos relectures, les mouvements de notre âme, les joies et les doutes. Chacun offre à ces partages une écoute jusqu’au bout et bienveillante, et seulement ensuite on peut poser une question ou souligner un point…. Ces paroles sont un moyen que Dieu utilise pour me confirmer dans mes choix ou les bousculer.

Accompagnement

À certaines étapes de ma vie, j’ai ressenti le besoin d’être accompagnée plus personnellement :

  • Une première fois, j’ai été confrontée dans ma vie à l’absurde dans une situation que je n’avais pas choisie, et à laquelle je ne pouvais rien. J’ai décidé de faire une retraite, qui a ravivé ma foi et mon espérance. Mais la relecture de ma vie ne parvenait pas à lever le brouillard qui aveuglait mon avenir. Je n’arrivais plus à choisir, je subissais. J’ai alors choisi d’être accompagnée par un prêtre qui, en m’écoutant et en posant un regard bienveillant sur ma vie, a souligné les lignes de force qui ont fait surgir un avenir, dans ce qui me semblait du chaos
  • Plus tard dans ma vie, mon choix de me marier, d’avoir des enfants, avait porté du fruit ! Une belle famille… Avec l’arrivée de trois enfants en l’espace de 18 mois, il est facile de se perdre dans le quotidien des tâches répétées. Une religieuse a alors accepté de faire un bout de chemin à mes côtés et j’ai renouvelé mes « oui » et « non» en Christ et à la gloire de Dieu ; l’action de grâce est revenue à mes lèvres. Le Seigneur ne me voulait pas maman et épouse épuisée : il m’offrait un chemin que mon accompagnatrice m’avait aidée à défricher.
  • Dernièrement, après quatre années en Angleterre, retour en France, en Alsace, une région qui m’est inconnue. Les enfants grandissent et commencent à quitter le nid…. L’équilibre familial change. De nouveaux choix pointent à l’horizon. Tranquillement, régulièrement, en général une fois par mois, je m’assieds aux côtés de mon accompagnateur. La bougie est allumée et la Bible est ouverte, signe que c’est Dieu qui se servira de ses paroles pour parler à mon cœur de ma vie, pour mettre en lumière ce qui Lui importe.

Suivre le Christ

L’Esprit est au travail et je peux en reconnaître les fruits : je suis plus confiante, plus ouverte, plus paisible et réconciliée avec ma vie.

Oui, si vous décidez de suivre le Christ, de vous mettre à son service, l’Esprit sera à l’œuvre. L’accompagnement permet d’en voir les fruits et de rendre grâce. Il permet aussi de traverser les moments difficiles.

Ce n’est pas toujours facile d’accepter la rigueur des Exercices ignaciens, de rester fidèle à ces temps de prière quotidiens, de faire confiance à la bienveillance et à l’inspiration de mon accompagnateur. Le Mauvais Esprit cherche sans arrêt à me convaincre que j’y consacre inutilement un temps précieux, qui m’est absolument nécessaire pour mes mille et une occupations. Pourtant, les fruits retirés sont éminemment plus précieux. Voir Dieu en toute chose… Quel beau programme !

Catherine, 51 ans, Brinckheim (68)

 

(Visited 30 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.