Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
mardi 22 janvier 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisSaint Ignace de Loyola : Les Exercices spirituels

Saint Ignace de Loyola : Les Exercices spirituels

Il existe bien des façons de prier. Saint Ignace apporte une contribution spécifique qui pourra se dire en un mot : la prière comme un « exercice ».

 De même que se promener, marcher et courir sont des exercices corporels, de même appelle-t-on exercices spirituels toute manière de préparer et de disposer l’âme pour écarter de soi toutes les affections désordonnées et, après les avoir écartées, pour chercher et trouver la volonté divine dans la disposition de sa vie en vue du salut de son âme. (Saint Ignace, ES 2-4)

Chercher et trouver Dieu

L’emploi de cette image suggère que quelque chose nous est promis (un profit spirituel, une grâce à recevoir) qui suppose un assouplissement, un travail sur soi. Il s’agit de « préparer et disposer son âme » en vue de « trouver la volonté divine ». On appelle « exercice spirituel » toute forme de prière (et d’ailleurs pas seulement de prière ; on pourrait dire : toute sorte d’expérience humaine), dès lors qu’on y progresse dans l’art de « trouver la volonté divine » et de s’y plier ; dès lors qu’on y met en œuvre des moyens qui visent à « chercher et trouver Dieu ».

Des moyens concrets

Ces moyens sont ceux que suggère le mot « exercice » : un temps bien précis, avec un commencement et une fin ; un espace adapté (table de travail, salle de gymnastique, oratoire ou coin de prière) ; l’assistance d’un pédagogue, souvent (moniteur de sport, manuel d’explications, accompagnateur spirituel). À la fin de l’exercice, il est revu, relu, corrigé : on tâche d’en tirer profit.

Que les Exercices spirituels soient davantage pratiqués, soutenus et valorisés, car les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont besoin de rencontrer Dieu… Proposer les Exercices spirituels, cela veut dire inviter à faire l’expérience de Dieu, de son amour, de sa beauté. Ceux qui les vivent de manière authentique subissent l’attraction de Dieu et en ressortent transfigurés. Quand ils reprennent leur vie ordinaire, leur ministère, leurs relations quotidiennes, ils portent avec eux le parfum du Christ. (Pape François)

L’idée d’« exercice » implique celle d’« essais », au sens où l’on essaie une chose, puis une autre, pour déterminer ce qui convient le mieux. À travers ces essais, l’homme en vient peu à peu à savoir dans quel sens Dieu le conduit. Il s’ajuste au souffle de l’Esprit, comme un marin qui tire sur les voiles.

Comme son nom l’indique, « l’exercice spirituel » est au service de l’Esprit. À partir d’un matériau (un texte biblique pour l’oraison, ou une tranche de vie pour la relecture), il s’agit de rentrer en soi-même et de se rendre davantage attentif aux « mouvements de l’esprit » : ce qui réjouit, dynamise, ou au contraire ce qui contrarie, retient…

Des exercices, pour qui ?

Les Exercices s’adressent à toutes les personnes désireuses de mettre de l’ordre dans leur vie en la conformant à la volonté de Dieu.  Ils s’adressent aux personnes qui ont des choix importants à faire pour réaliser un idéal.  Ils sont donc à conseiller fortement aux jeunes adultes qui cherchent la voie où ils pourront le plus s’épanouir en servant mieux le Seigneur.  Cependant, toute personne sérieuse qui prend conscience de l’enjeu de la vie spirituelle – sauver son âme, dit Ignace, rien de moins – et qui désire une vie féconde et heureuse au service de Dieu, peut en retirer beaucoup de bienfaits.  Saint Ignace est pour les âmes qui se mettent à son école, un maître exceptionnel pour acquérir le sens du discernement.

Les Exercices spirituels peuvent être vécus seul ou en groupe, durant quelques jours de retraite dans un lieu à l’écart ou sur quelques semaines, en maintenant les activités quotidiennes ; ils sont alors appelés « exercices spirituels dans la vie ordinaire. » Plusieurs lieux et communautés les proposent en Alsace : le Puits de Jacob, la Communauté Vie Chrétienne, le Centre Porte-Haute, les sœurs de Marie-Réparatrice, etc.

Choix, échecs, joies, notre vie est tissée d’événements dont la trame n’est pas toujours évidente. Comment faire une lecture spirituelle de l’histoire de notre vie ? Pour entrer dans une relation plus vraie avec Dieu, apprenons à reconnaître son action dans nos vies.

 

Christian Motsch, jésuite, coordinateur du Réseau Ignatien de l’Est

 

 

 

 

 

 

 

(Visited 36 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.