mercredi 21 août 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilÀ la unePersonnage d’Alsace : Adolphe Fritzen

Personnage d’Alsace : Adolphe Fritzen

 

Né à Clèves en Allemagne le 10 août 1838, Adolphe Fritzen est l’aîné de quatre garçons dont l’un, Aloyse, fut député au Reichstag. Il a suivi des études de théologie aux universités de Tübingen et de Münster. Il fut ordonné prêtre à Münster le 16 août 1862 et ordonné évêque à la cathédrale de Strasbourg le 21 juillet 1891.

Il fut nommé en 1887 supérieur du petit séminaire de Montigny-lès-Metz ; chanoine honoraire de Metz la même année. C’est de là qu’il fut appelé en 1891 au siège épiscopal de Strasbourg devenu vacant à la suite du décès de Mgr Stumpf. Il fut ordonné évêque à la cathédrale de Strasbourg le 21 juillet 1891.

Inconnu en Alsace, accueilli plutôt froidement par le clergé et la population, il sut gagner la sympathie de ses diocésains par ses manières affables, sa profonde piété et son sens de l’Église. Évêque de Strasbourg dans des circonstances difficiles (annexion, Première Guerre mondiale), il resta, bien qu’allemand de cœur, étranger à toute politique. La phrase qu’on lui prête illustre bien son attitude : « Je suis un évêque catholique et non un évêque allemand ».

Pendant la guerre, il intervint courageusement en faveur de ses prêtres et de certains diocésains suspects aux autorités militaires. Il s’employa activement à soutenir les œuvres d’assistance créées pour soulager les victimes de la guerre et les réfugiés fuyant les zones de combat. Il demanda à son clergé de veiller à la beauté des lieux de culte, à la dignité des cérémonies liturgiques et du chant sacré. Il s’efforça de promouvoir la communion des enfants, intervint en ce sens auprès du Saint-Siège.

Il témoigna sa bienveillance aux ordres religieux et aux congrégations religieuses, dont un certain nombre s’installèrent alors en Alsace. En 1919, Mgr Fritzen donna sa démission. Il se retira au couvent de la Toussaint à Strasbourg en août et y mourut en septembre. Il a été inhumé à la cathédrale de Strasbourg. Mgr Ruch lui succéda à la tête du diocèse.

 

René EPP, Nouveau Dictionnaire de Biographie Alsacienne, 1988.

(Visited 9 times, 1 visits today)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431