Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
jeudi 15 novembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisUne expérience interreligieuse à l’hôpital

Une expérience interreligieuse à l’hôpital

L’équipe des aumôneries catholique, protestante, israélite et musulmane du centre hospitalier Émile Muller de Mulhouse s’est constituée en association fin 2017.

Sous l’impulsion de Richard Martz, diacre des hôpitaux de Mulhouse, ce groupe avait au départ pour objectif de renforcer l’écoute et le respect mutuels, mais aussi de rechercher des fonds pour les animations et activités communes. Dans les faits, celui-ci déploie des propositions qui vont bien au-delà.

Tous les mardis, les aumôniers ont l’habitude de partager le déjeuner. Souvent, d’autres personnes se joignent à la table où sont installés l’aumônier catholique Isabelle Bruère, la pasteur Olsola Gutbub et l’imam Embarek Guerdam. Un temps qui permet de partager les aspirations communes dans un climat de confiance et de bienveillance, sans pour autant renier sa propre foi. Pour Olsola Gutbub, ces temps de convivialité sont importants pour tisser une relation privilégiée. Isabelle Bruère ajoute : « Je n’ai pas besoin d’être semblable à l’autre pour l’apprécier. Travailler au bien commun, c’est boire nécessairement à la même source. Il en résulte une grande joie. »

 

Nos religions sont différentes mais nous aspirons tous à la paix intérieure.

 

Le groupe interreligieux se rassemble plusieurs fois par an autour de questions spécifiques à la mission et aux problématiques du milieu hospitalier. Des formations communes sont également proposées aux bénévoles des aumôneries. Elles sont centrées sur les questions de laïcité, de sécurité et d’hygiène. Il en est de même pour les temps de formation dispensés à l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI). Embarek Guerdam le souligne : « si les étudiants constatent nos différences, ils sont surtout interpelés de voir combien nous sommes en lien. Nos religions sont différentes mais nous aspirons tous à la paix intérieure. ». Olsola ajoute : « certains pensent qu’on risque de se perdre soi-même. Or il n’en est rien. Si l’on est bien ancré dans sa foi, il n’y a pas de peur à avoir. »

L’équipe rêve de trouver le temps de faire un voyage ensemble ou une marche de l’amitié dans les Vosges. Mais en attendant, c’est la phrase de l’Évangile de Jean citée par Isabelle qui continuera à tenir lieu de fil conducteur : « c’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que l’on reconnaîtra que vous êtes mes disciples. »

Véronique Itty

 

(Visited 203 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.