Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
jeudi 15 novembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisLe plus petit pèlerinage du monde

Le plus petit pèlerinage du monde

 

Le 28 septembre 2018, 25 personnes se sont rendues, à pied ou en fauteuil roulant, en pèlerinage à la grotte de Lourdes du CDRS (Centre Départemental de Repos et de Soins) de Colmar.

 

Le CDRS accueille des personnes âgées, handicapées et des personnes en revalidation.  « Autrefois, les résidents avaient l’habitude de se rendre à Lourdes en pèlerinage. Aujourd’hui, ils n’en n’ont plus la possibilité en raison de leur état de santé. Or, ce sont des personnes qui sont dans une grande demande spirituelle. J’ai donc imaginé ce petit pèlerinage » souligne Astrid Scheidweiler, aumônier catholique du CDRS.

 

Joyeuse assemblée

Avant de se lancer dans cette aventure, elle a obtenu l’accord de la direction du centre. Une aventure qui n’aurait pas non plus été possible sans l’aide de ses collègues, notamment pour la préparation du goûter et pour l’installation des bancs près de la grotte. Ni sans l’aide de son équipe de bénévoles. Pas moins de 12 personnes l’assistent régulièrement, soit pour visiter les résidents ou pour les convoyer.

Sous la houlette d’Astrid Scheidweiler, l’assemblée a joyeusement entonné des chants en l’honneur de la Vierge Marie et a ensuite prié le chapelet. L’aumônier catholique a également donné quelques informations historiques sur l’histoire de la grotte. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des religieuses avaient emmené des résidents à Lourdes. Or, au retour, des Allemands ont bloqué le passage des résidents et des bénévoles. Faute de soin, 161 résidents ainsi que des bénévoles ont perdu la vie. En mémoire de cet évènement, une grotte de Lourdes a été construite dans le parc du CDRS, ainsi qu’une plaque commémorative.

 

Parmi les résidents, Marie-Jeanne a évoqué combien sa foi en Dieu est importante dans sa vie :

« La foi, c’est ce qui me tient debout. Elle m’aide à garder la tête haute malgré les épreuves de la vie. Je prie tous les soirs. Il faut garder confiance en Dieu. Il est toujours présent parmi nous, parmi les plus pauvres ».

Pour conclure, Astrid Scheidweiler s’est exprimée sur le sens de sa mission :

« Après avoir travaillé avec des enfants, je ne pensais pas pouvoir réaliser une mission pareille. J’ai découvert un charisme caché en moi et une joie s’est éveillée. Ma mission, c’est d’accompagner les résidents. Je suis à leur écoute. J’essaye de les rassurer face à leurs angoisses. Accompagner une fin de vie, ou célébrer des obsèques, est un moment de grande grâce. »

Elle espère reproduire ce pèlerinage l’année prochaine, pour la plus grande joie des résidents.

 

Isabelle Dumont

 

(Visited 36 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.