jeudi 27 juin 2019
Se connecter    /S'inscrire    /

Homélie du 4 octobre 2018



LIRE LES LECTURES DU JOUR

 

En envoyant des disciples à la moisson, qui avait bien été semé par le Verbe du Père, mais qui demandait à être récolté avec sollicitude par l’ouvrier, Jésus déclare aux siens : « Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups ». On aura connu des encouragements plus motivants, plus enthousiasmants ! La tâche de l’évangélisateur est difficile, pleine de risques et de défis. Comme un agneau au milieu des loups, l’évangélisateur se sent parfois sans défense.

Aujourd’hui, la mission se révèle urgente et nécessaire dans la mesure où nous devons affronter avec courage une situation qui se fait toujours plus diversifiée et plus prenante, dans le contexte de la sécularisation de notre société et face à un engourdissement et à une espèce de somnolence, d’amnésie ou d’apathie généralisée dans nos communautés.

Pour vivre notre identité missionnaire et mener à bien la vocation de prêcher Jésus Christ et son Evangile à toutes les nations, vocation qui incombe à tous les baptisés, à chacun d’entre nous, nous devons nous nourrir de lui, de son Corps et de son Sang, de façon à nous renforcer dans la foi et être prêts à surmonter les difficultés que l’évangélisation doit affronter dans notre monde. Le Bon Pasteur ne saurait redouter les loups pour son troupeau, car les disciples que nous sommes sont envoyés non pour être une proie, mais pour répandre la Grâce.

Pour répandre sa Grâce, le Seigneur nous a fait le don merveilleux de l’Eucharistie. Recueillie autour de l’autel, l’Eglise comprend mieux son origine et son mandat missionnaire. Eucharistie et mission forment un binôme inséparable.Dans l’Eucharistie, l’Eglise découvre sa vocation missionnaire fondamentale car pour évangéliser le monde, comme nous disait Jean-Paul II, il faut des apôtres « experts » dans la célébration, l’adoration et la contemplation de l’Eucharistie. L’Eucharistie est bien l’école et la source de la mission, car elle représente un itinéraire de participation au mystère du pain vivant pour la vie du monde.

 

Le Seigneur, par son Esprit a déjà semé, planté, arrosé, taillé. A nous revient simplement la charge de devenir les ouvriers de la moisson et à nous abandonner à la Providence Divine.

 

La forme première et fondamentale de l’être et de l’action missionnaire est le témoignage. Evangéliser c’est tout d’abord témoigner, de façon simple et directe, du Dieu révélé par Jésus Christ, dans l’Esprit Saint. Notre foi dans l’Eucharistie se renforce en la donnant à tous. En effet, celui qui rencontre le Christ dans l’Eucharistie ne peut manquer de proclamer à travers sa vie l’amour miséricordieux du Rédempteur. L’expérience de la miséricorde de Dieu dans notre vie est le chemin pour savoir partager la foi en particulier avec ceux qui ne possèdent pas ce don, qui ne le connaissent pas ou qui l’ont abandonné.

L’Eucharistie est en quelque sorte la source et le sommet de toute évangélisation. Evangéliser en offrant le Pain de la vie, qui est le Christ, telle est notre mission commune de baptisés. Faisons en sorte que chaque fois que nous entrons dans l’assemblée eucharistique en tant que disciples, nous puissions en sortir en tant qu’apôtres, en tant qu’évangélisateur. Développons aussi une spiritualité adoratrice de l’évangélisation, car il y a un lien particulier entre adoration et fécondité apostolique. Adorer, c’est déjà agir, c’est déjà évangéliser ! Car évangéliser sans adorer devient du prosélytisme ; adorer sans évangéliser, de l’évasion !

Puisse l’Esprit Saint, qui est l’âme de Tout apostolat, nous donner ce zèle de feu, cette liberté et cette joie pour la Mission. Rassurons-nous : l’essentiel a déjà été fait. Le Seigneur, par son Esprit a déjà semé, planté, arrosé, taillé. A nous revient simplement la charge de devenir les ouvriers de la moisson et à nous abandonner à la Providence Divine. Cette charge se comprend et s’affermit dans le mystère de l’Eucharistie. Notre Eglise est faite pour la croissance. Alors n’ayons pas peur de gagner de nouveaux adorateurs au Christ-Jésus ! Demandons-lui, humblement, dans notre prière, de nous fortifier par son Eucharistie, dans le zèle de sa mission.

 

Seigneur Dieu, maître de la terre, nous te prions d’envoyer dans ta moisson de nombreux ouvriers, des hommes désintéressés, des artisans de paix, nourris de ta Sainte Eucharistie. Qu’ils proclament par leurs paroles et par toute leur vie que ton Règne est arrivé et que la puissance du mal est vaincue.

 

Abbé Philippe LINK

(Visited 374 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431