mardi 17 septembre 2019
Se connecter    /S'inscrire    /
AccueilÉgliseVivre un chemin de foi à deux : des jeunes mariés témoignent

Vivre un chemin de foi à deux : des jeunes mariés témoignent

Étudiants à Strasbourg fréquentant l’aumônerie (le Domino chez les Dominicains et l’AUC du père Thomas Wender), nous nous sommes rencontrés lors du pélé des jeunes au Mont Sainte Odile. Deux ans après, nous étions mariés.

 

Certains ont trouvé cela rapide et nous ont conseillé d’attendre, de vivre ensemble avant de nous « engager vraiment » car nous venions de terminer nos études lorsque nous nous sommes mariés. Au-delà du cliché « catho », apparent quand on voit que l’on s’est marié jeune, et « rapidement », nous avons eu un parcours de foi très différent. De mon côté (Marie-Constance), je viens d’une famille croyante et pratiquante et j’ai choisi de suivre ce modèle sans trop me poser de questions. De mon côté (Robin), mon chemin de foi a été différent. Fils de parents divorcés non-pratiquants, j’ai été élevé dans la « tradition » catholique sans croire en Dieu. Pendant longtemps, j’ai opposé la science à la religion. Outre la philosophie, ce sont les Dominicains de Strasbourg et le père Thomas (AUC) qui m’ont permis de véritablement croire en Dieu.

 

Ne pas être tiède

Nous avons mis la foi et l’amour de Dieu encore plus au centre de nos vies depuis notre mariage. Nous essayons de nous pousser mutuellement l’un et l’autre pour suivre les traces de Dieu même si ce chemin est difficile. Engagés dans les Équipes Notre-Dame (END), elles nous permettent de cheminer dans notre foi en tant que couple. Les actes sont beaucoup plus parlants à notre goût que les discours, aussi beaux qu’ils soient.

 

Même parmi les pratiquants, il existe des sujets avec une pensée unique. C’est pourquoi nous nous sommes engagés notamment dans les Associations Familiales Catholiques pour défendre la famille, qui est aujourd’hui en train d’être modulée au gré des désirs infinis des individus.

 

Nous nous retrouvons dans la dernière lettre du pape François, où nous ne pouvons pas considérer comme suffisante la démarche de jeûne et de prière, même si elle est très importante. Elle demande à être suivie d’actes concrets. Parfois, nous nous sentons hors de l’Église quand elle nous donne l’impression de ne pas suivre le chemin exigeant du Christ, en ne voulant pas par exemple affirmer concrètement ses valeurs au risque de contredire l’autre, et en voulant éviter l’écueil d’être vue comme intégriste ou communautariste. Or il est écrit : « Mais parce que tu es tiède, et non froid ou bouillant, je vais te vomir de ma bouche » (Ap 3, 16).

 

Engagés

Aujourd’hui, notre société prône les libertés individuelles au-dessus de tout. Ce paradigme, importé par l’ultra-libéralisme du monde anglo-saxon, nous semble incompatible avec le message du Christ. Or, dès que l’on veut simplement débattre de ce paradigme, on est catégorisé d’intégriste et/ou de fasciste. Même parmi les pratiquants, il existe des sujets avec une pensée unique. C’est pourquoi nous nous sommes engagés notamment dans les Associations Familiales Catholiques pour défendre la famille, qui est aujourd’hui en train d’être modulée au gré des désirs infinis des individus.

Nous sommes engagés, très reconnaissants du travail et du dévouement d’un grand nombre de fidèles, mais aussi des prêtres, religieux et religieuses, qui font vivre l’Église. Et nous sommes aujourd’hui les plus heureux car nous attendons un bébé pour le début de l’année prochaine.

 

Robin et Marie-Constance, 26 ans, mariés depuis un an

(Visited 131 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choose Your Style

Easily switch between different site layouts and header styles

SITE LAYOUT

HEADER STYLE

Facebook259
Facebook
Twitter2k
Visit Us
YouTube391
YouTube
Pinterest139
Pinterest
Instagram431