Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 24 septembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilParole LibreChronique : la joie d’une béatification tant attendue

Chronique : la joie d’une béatification tant attendue

Cécile Gross est sœur du Très Saint Sauveur. Elle raconte ce que la béatification de mère Alphonse-Marie évoque pour elle.

La béatification de mère Alphonse-Marie est pour moi une grande joie qui m’invite à l’action de grâce pour le don de Dieu à l’œuvre dans nos vies. Cet évènement est aussi une exigence renouvelée dans mon engagement à la suite de Jésus-Christ. Joie parce qu’elle est l’authentification par l’Église du chemin de sainteté et de l’œuvre accomplie par notre fondatrice. Exigence de suivre son exemple de vie simple et humble toute donnée à Jésus-Christ et aux hommes.

Cette simplicité, le service des malades, l’attention aux pauvres et une vie de prière, d’union à Dieu, observés chez les sœurs de Niederbronn ont affermi et orienté l’appel à la vie consacrée entendu dans mon jeune âge. Plus tard, j’ai mieux découvert Mère Alphonse-Marie : son amour pour Jésus-Christ, son ardent désir de faire connaître aux hommes que Dieu les aime et veut leur bonheur, son ardeur à rechercher ce qui les empêche d’aimer et d’être heureux.

 

Aujourd’hui, la béatification de mère Alphonse-Marie ravive en moi l’appel à suivre son exemple de vie humble…

 

Appelée à soigner les malades à leur domicile, une des premières activités de la congrégation naissante, je cherchais à suivre les recommandations que mère Alphonse-Marie prodiguait à ses premières sœurs comme celle de se rendre à la chapelle avant d’aller en tournée pour présenter à Dieu le travail de la journée, les malades à visiter puis, au retour, confier au Seigneur les peines et les joies des personnes rencontrées et rendre grâce. L’insistance de notre fondatrice à faire naître et reconnaître, à travers le geste banal du quotidien, la miséricorde de Dieu pour tout homme m’a davantage ancrée dans ma vocation de sœur du Très Saint Sauveur.

Aujourd’hui, la béatification de mère Alphonse-Marie ravive en moi l’appel à suivre son exemple de vie humble, toute donnée à Dieu et aux autres, en m’appuyant sur la prière et la contemplation du Christ Sauveur, en me laissant guider par Lui, en étant davantage attentive à tous et, plus particulièrement aux pauvres, autour de moi et avec mes sœurs de communauté.

 

Cécile Gross, sœur du Très Saint Sauveur

(Visited 29 times, 1 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.