Contact





OuiNon

m
Connectez avec:
lundi 24 septembre 2018
Se connecter    /S'inscrire    /
  • Pas de produits dans le panier
AccueilDossiersDossier du moisHistoire d’une béatification alsacienne

Histoire d’une béatification alsacienne

 

Sœur Katarina Krištofová, postulatrice de la cause de béatification de mère Alphonse-Marie, raconte 65 ans de procédure.

 

La procédure de béatification de mère Alphonse-Marie a commencé en 1951 dans le but de faire la vérité complète concernant celle qui, de son vivant, avait déjà la réputation d’être une « sainte ». La phase de préparation à la procédure de béatification en 1951 a été marquée par le fait que la réputation de sainteté était attestée par de nombreux documents.

 

Mais pour poursuivre la procédure de béatification, il fallait aussi reconnaître officiellement un miracle obtenu par l’intercession de mère Alphonse-Marie. Le miracle retenu était la guérison inexpliquée d’une femme en France, le 29 mai 1955.

 

En 2006, les supérieures générales des trois congrégations issues de mère Alphonse-Marie m’ayant nommée postulatrice pour la béatification, j’ai dû rassembler à nouveau les documents sur la vie et les vertus de notre fondatrice. Avant que la procédure ne puisse être initiée, il a fallu que l’archevêque de Strasbourg obtienne l’autorisation de reprendre la procédure auprès de la Conférence des Évêques de France et de la Congrégation pour la Cause des Saints à Rome.

 

Processus décisionnel

L’étape suivante a alors pu démarrer : la phase décisionnelle de la congrégation pour la Cause des Saints à Rome. Je résidais à Rome afin de bien pouvoir suivre la procédure, tout en étant l’interlocutrice du diocèse de Strasbourg et des trois congrégations. En qualité d’experts, une commission de consulteurs, de théologiens, de cardinaux et d’évêques se sont exprimés sur l’héroïcité des vertus de la servante de Dieu, mère Alphonse-Marie, à partir de ce que l’on appelle la « Positio », dossier comportant la synthèse des documents sélectionnés sur sa vie et son œuvre. C’est le 19 décembre 2011, que le pape Benoit XVI a promulgué le décret reconnaissant l’héroïcité des vertus pratiquées par celle qui est alors nommée « Vénérable Servante de Dieu ».

 

Sœur Katarina (à droite)

Mais pour poursuivre la procédure de béatification, il fallait aussi reconnaître officiellement un miracle obtenu par l’intercession de mère Alphonse-Marie. Le miracle retenu était la guérison inexpliquée d’une femme en France, le 29 mai 1955.

Les documents relatifs au miracle ont été analysés, vérifiés et approuvés par diverses commissions (celle des médecins, celle des théologiens, celle des cardinaux et évêques) pour aboutir à la décision finale du pape François signant le Décret de reconnaissance du miracle, le 26 janvier 2018.

 

Déclaration officielle

À l’occasion de la célébration qui aura lieu le 9 septembre 2018 en la cathédrale de Strasbourg, mère Alphonse-Marie sera déclarée officiellement bienheureuse. À partir de ce moment-là, il sera possible de lui rendre un culte public.

Que notre future bienheureuse mère Alphonse-Marie Eppinger soit pour nous une ambassadrice au Ciel, et que nous puissions comme elle voir « Dieu et Dieu seul partout, toujours et en tout ».

 

Katarina Krištofová,
sœur du Divin Rédempteur

(Visited 161 times, 2 visits today)

Etiquettes

Partager

Aucun commentaire

Laisser un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.